A l’initiative du Ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et en présence du ministre Jean-Michel Blanquer, trois tables rondes étaient organisées pour mettre en avant les multiples opportunités de mobilité ouvertes aux jeunes en Europe.

Le ministre Jean-Michel Blanquer a annoncé à cette occasion la création d’un véritable parcours européen au niveau du lycée et la possibilité, dès 2023, pour les élèves de première générale et technologique, de présenter à l’examen du baccalauréat une option mobilité.

L’OFAJ était présent à cette conférence en tant qu’acteur des rencontres franco-allemandes et européennes de jeunes depuis presque 60 ans Sur le devant de la scène : l’outil AKI-App qui permet d’identifier ses compétences et valoriser les expériences acquises lors d’une mobilité.

 

Deux participantes au programme d’échange scolaire Voltaire, mis en œuvre par l’OFAJ depuis plus de 20 ans, étaient également invitées à témoigner sur le plateau.

Johanna, élève de Basse Saxe, et Louise, lycéenne parisienne, ont fait part de leur expérience unique qui a pu se dérouler malgré la pandémie et les restrictions sanitaires.

« En rentrant je me suis sentie beaucoup plus responsable. […] J’ai pris énormément confiance en moi », a confié Louise.

Le binôme Hoya-Paris a partagé son enthousiasme :

« Foncez ! On n’a rien à y perdre ! On trouve forcément des amis là-bas ! » Louise
« Je recommanderais cette expérience à tout le monde ». Johanna

L’OFAJ est heureux de faire partie des organismes européens qui permettent aux jeunes de partir à la découverte d’un pays, d’une culture et d’eux-mêmes. Vous aussi, Osez la mobilité !