Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Six mois à peine après l’attentat de Nice, c'est Berlin qui est attaquée de la même et odieuse manière. Dans cette période de l’Avent si chère aux Allemands, la violence a frappé, encore une fois, des innocents.

L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) tient à exprimer toute sa compassion à l’égard des victimes et de leurs proches.

Dans les heures qui ont suivi le drame, de nombreux Français se sont enquis de leurs amis allemands et ont témoigné leur solidarité.

L’OFAJ continuera à s’engager pour lutter contre la barbarie grâce à l’échange interculturel par delà les frontières françaises, allemandes ou européennes pour renforcer le dialogue pacifique entre les peuples et les cultures.