Une rentrée pas comme les autres

Même si les échanges scolaires peuvent reprendre à certaines conditions et que la plupart des questions comme : Quand et où porter le masque ? Qui a besoin de faire un test Covid et quand ? Les classes seront-elles complètes ou en effectif réduit ? ont trouvé des réponses, la situation évolue à toute vitesse et demeure incertaine. Les interrogations restent nombreuses, notamment pour les petites associations qui se demandent si elles survivront financièrement à la crise.

 La nécessité des échanges est toujours là

A l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, nous savons combien la situation actuelle est compliquée pour beaucoup de nos partenaires et pour les jeunes de France, d’Allemagne et d’Europe. Mais nous savons aussi que - comme nous – vous êtes impatients de leur faire découvrir d’autres horizons et de leur offrir de nouvelles opportunités par le biais d'échanges avec le pays voisin. Sans doute maintenant plus que jamais.

Les jeunes sont particulièrement touchés par la crise et ses conséquences : certains décrochent de l'école, souffrent du manque de contact avec leurs pairs, et d’autres ont du mal à se lancer dans la recherche d’emploi sur un marché du travail morose. La première vague de la pandémie a également montré que les réflexes et les modes de pensée nationalistes peuvent rapidement revenir sur le devant de la scène.

La nécessité des rencontres franco-allemandes qui élargissent l’horizon, renforcent les compétences linguistiques, favorisent la confiance en soi, créent des liens d’amitié et constituent un véritable atout sur le CV, reste donc intacte.

Nous sommes à vos côtés

Dans ce contexte, nous faisons tout pour permettre la poursuite des échanges : hausse des taux de subvention, suppression des délais pour le dépôt des demandes, subvention des rencontres numériques et hybrides au même titre que celles en présentiel.

De plus, trois appels à projets ont été lancés afin de vous inciter à poursuivre l’organisation d’échanges :

 - « Renforcer l’échange – dépasser la crise ensemble ». (Date limite : 31 décembre 2020)

 « Des rencontres à distance pour rester proches » (Date limite : 30 novembre 2020)

-   « (Jeunes et) plein d’Europe ! » (Date limite : 30 Novembre 2020)

Sautez le pas et essayez ces nouveaux formats. L’OFAJ est à vos côtés.

 
Ce qui nous donne espoir

Les dernières semaines l’ont montré : les échanges de jeunes organisés en ce moment sont un succès. Paddel et catamarans en Bretagne, lors d’un chantier d’été, ou discussion politique en ligne pour une centaine de jeunes de France, d'Allemagne, de Croatie et des six pays des Balkans occidentaux à l’occasion de la présidence allemande du Conseil de l’Union européenne. Lors de la conférence en ligne "Re-boot Europe", ils ont élaboré huit recommandations pour l'avenir de l’UE, dont ils se sont entretenus avec l’ambassadrice de France en Allemagne, Anne-Marie Descôtes, le ministre allemand chargé des Affaires européennes, Michael Roth, et l’ancien ministre albanais des Affaires étrangères Ditmir Bushati.

Certains programmes organisés en présentiel ont même fait l’objet d’une visite ministérielle, comme ce séjour tandem où les participantes et les participants ont eu l’occasion de discuter avec Clément Beaune, le nouveau secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé des affaires européennes.

Alors qu'au niveau politique, la France et l’Allemagne font preuve de solidarité dans la crise pour faire avancer l'Europe, les partenaires de l’OFAJ et la jeunesse de nos deux pays prouvent chaque jour combien il est important que les jeunes se rencontrent.