Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Une cérémonie d’hommage suite au décès de l’ancien chancelier fédéral allemand Helmut Kohl s’est tenue le 1er juillet 2017 au Parlement européen à Strasbourg. Outre les mots très personnels prononcés à l’égard d’Helmut Kohl par les trois dirigeants européens Antonio Tajani, Jean-Claude Juncker et Donal Tusk l’engagement de l’ex Chancelier dans l’introduction de l’euro et du marché unique européen, l’élargissement oriental de l’Union européenne ou  encore sa contribution à l’achèvement de l’unité allemande furent également évoqués. L’ancien président des Etats-Unis Bill Clinton, l’ancien Premier ministre espagnol Felipe González et le premier ministre russe Dimitri Medvedev ont également loué ses réalisations historiques et géopolitiques. Le président de la Répubique Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont rappelé leur vision de l’Europe, qui s’inscrit dans la lignée de l’ancien chancelier Helmut Kohl : L’Europe est « un travail de générations. Chaque génération fait face à de nouveaux défis. Chaque génération doit trouver ses propres mots pour faire de l’Europe son futur », comme l’a affirmé Madame Merkel. Emmanuel Macron a par ailleurs déclaré qu’« Helmut Kohl fut pour la France un interlocuteur privilégié, un allié essentiel, un bâtisseur infatigable, mais il fut plus que cela, il fut un ami », […] une inspiration pour la relation franco-allemande ». Il a conclu son intervention par une citation d’Helmut Kohl en allemand: « Wir haben heute überhaupt keinen Anlass zur Resignation. Wir haben Grund zu realistischem Optimismus. » (« Nous n’avons aujourd'hui aucune raison de nous résigner. Nous avons au contraire de quoi être des optimistes réalistes. »).


© Parlement européen