Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Le Secrétaire général de l’OFAJ, Markus Ingenlath, a accueilli lundi 13 novembre à Berlin une délégation de 20 professeur.e.s et doyen.n.e.s d e différentes universités macédoniennes. Ensemble, ils ont échangé sur l’importance des rencontres internationales de jeunes, de l’apprentissage interculturel, de la pédagogie de la paix ainsi que du travail de réconciliation. La discussion s’inscrivait dans le cadre d’un projet germano-macédonien porté par la Kurve Wustrow – Bildungs- und Begegnungsstätte für gewaltfreie Aktion e.V. à Berlin et LOJA – Center for Balkan Cooperation à Tetovo, avec le soutien du Ministère allemand de la coopération économique et du développement (Bundesministerium für wirtschaftliche Zusammenarbeit und Entwicklung - BMZ). Ce dernier prévoit des formations et stages d’observation qui s’adressent essentiellement aux enseignant.e.s et futur.e.s étudiant.e.s souhaitant orienter leur parcours vers l’apprentissage interculturel et la pédagogie de la paix. Pour la première fois cette année, des professeur.e.s et doyen.n.e.s d’université ont accompagné les participant.e.s. Il s’agit ainsi de diversifier l’offre de formation des universités macédoniennes à la lumière du travail accompli dans le domaine de l’apprentissage interculturel et des rencontres internationales de jeunes entre nos deux pays.

Le même jour se tenait également au ministère des Affaires étrangères à Paris une réunion de travail avec Duro Blanusa, Secrétaire général de l’Office régional de coopération pour la jeunesse dans les Balkans occidentaux (RYCO), à laquelle la Secrétaire générale de l’OFAJ, Béatrice Angrand, a également pris part. Cette rencontre avait pour thème les possibilités de coopération pour le soutien de projets citoyens dans le domaine de l’entreprenariat social et des startups portés par des jeunes.

L’OFAJ se félicite de voir se poursuivre la coopération dans le cadre de son initiative en l’Europe du Sud-Est et espère voir émerger de nombreux partenariats et échanges de jeunes avec les pays des Balkans occidentaux.