Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

La Française Karen Defour, Jeune Ambassadrice OFAJ en Bavière depuis 2018 et Susanne Neumann, animatrice mobiklasse.de dans la région Hauts-de-France organisent pour la première fois la Journée franco-allemande (JFA) dans le cadre de leurs nouvelles fonctions. Pendant que Karen interviewe les habitants d’Erlangen, Susanne se plonge dans le monde sous-marin. Découvrez ici comment les deux jeunes femmes fêtent l’amitié franco-allemande.

Cinquante-six ans après la signature du Traité de l’Élysée qui établit la paix et l’échange entre les anciens ennemis, le président Emmanuel Macron et la chancelière Angela Merkel signeront un nouvel accord. Pour nous, c’est un moment très spécial pour fêter l’amitié franco-allemande, comme dans les Hauts-de-France et en Bavière par exemple !

Susanne Neumann est basée à Lille depuis l’année dernière, dans le cadre du programme mobiklasse.de https://www.mobiklasse.de/. En tant qu’animatrice, sa mission est de faire découvrir de manière ludique la culture et la langue allemandes aux enfants et aux adolescents. Pour la Journée franco-allemande, Susanne a réfléchi à une idée particulière : elle proposera son premier atelier de lecture et de bricolage. Environ 15 à 25 élèves vont venir écouter son histoire. Tout en évoquant le développement durable1, le grand sujet de cette année, le groupe pourra « se plonger » dans l’histoire d’un petit poisson et vivre à travers ce récit, la menace liée à la pollution des océans. Pour Susanne, la protection de l’environnement est une cause qui lui tient particulièrement à cœur. C’est pour cela qu’elle est très heureuse de pouvoir enfin réaliser cet atelier.

« Connais-tu la Journée franco-allemande ? », pourra-t-on entendre à Erlangen. Karen Defour, ancienne animatrice FranceMobil https://www.francemobil.fr/fr (la version française de mobiklasse.de), est Jeune Ambassadrice OFAJ en Bavière depuis octobre 2018. Karen organisera un micro-trottoir pour tester la connaissance des passants au sujet de la Journée franco-allemande. N’ayez pas peur de donner de mauvaises réponses ! Pour elle, il est avant tout important d’attirer l’attention sur le sujet. Non seulement un quiz attendra les visiteurs au stand d’informations, mais Karen sera elle-même présente pour répondre aux questions posées. Elle racontera ses propres expériences interculturelles, comment elle est arrivée en Allemagne et informera sur les programmes existants pour partir à l’étranger. Les relations franco-allemandes lui ont beaucoup apporté : « elles ont éveillé mes envies de voyages, m'ont permis de rencontrer des personnes extraordinaires, de passer des moments fabuleux et d'aborder la vie différemment en faisant l'expérience de la vie à l’étranger. »

À Lille, Susanne s’occupe des préparatifs. Il ne reste plus qu’à organiser l’atelier de bricolage. Après la lecture, elle donnera aux élèves des conseils pratiques pour limiter la production de déchets. Grâce à cette lecture, Susanne espère traiter un sujet qui concerne les jeunes dans leur quotidien et les rallier aux relations franco-allemandes. Comme Karen, elle vit cette amitié par des échanges, les études à l’étranger et par son travail actuel. Elle trouve que « ce rapprochement entre les deux pays a permis des choses fantastiques ».

À Erlangen, les préparatifs touchent aussi à leur fin. Il ne manque plus que la finalisation du quiz. Ensuite, c’est parti pour faire l’animation sur la place devant la mairie ! Il n’y a pourtant pas qu’à Erlangen ou à Lille qu’on fête la Journée franco-allemande. Vous pourrez participer à de nombreux projets créatifs semblables à ceux de Karen et Susanne dans d’autres villes ! Venez faire un tour sur le site en cliquant ici



1. En coopération avec la Semaine franco-allemande de la transition énergétique, l’OFAJ soutient des projets destinés à la protection du climat, aux enjeux environnementaux et à la transition énergétique.