Madame Tallineau a d’abord brièvement présenté la mission essentielle de l’OFAJ qui est de créer et renforcer les liens entre les jeunesses de France et d’Allemagne depuis 1963. Ces échanges, qui s’adressent à l’ensemble des jeunes, quelle que soit leur situation, permettent d’ouvrir des perspectives humaines personnelles et professionnelles en faisant tomber les barrières de la langue et les préjugés qui peuvent entraver les bonnes relations entre les pays.

La secrétaire générale a ensuite expliqué que, si la pandémie a durement entravé le travail de l’OFAJ et celui de ses 8000 partenaires, elle a également ouvert des possibilités d’innovation exceptionnelles. La crise sanitaire a notamment révélé les opportunités de l’offre numérique que l’OFAJ travaille à décliner dans ses programmes (jumelages numériques scolaires, journées découverte numériques et hybrides) et dans son fonctionnement (subventionnement d’échanges à distance et de manifestations en ligne, numérisation des procédures de demande). Conscient des besoins comme des opportunités à saisir, l’OFAJ a inauguré en juillet 2021 un Plan de Relance ambitieux qui cherche à rendre aux jeunes leur liberté de bouger, de se rencontrer et d’échanger.

Le contexte européen de cette année 2022, avec la Présidence française du Conseil de l’Union Européenne, l’Année européenne de la Jeunesse ou encore les conclusions de la Conférence sur l’avenir de l’Europe, souffle une énergie positive dans les voiles de l’OFAJ qui entend, d’ici son 60ème anniversaire, voir repartir les échanges et avec eux, tous les jeunes.