Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Les 26 et 27 juin 2017 s’est déroulée la 12e session du Conseil d’orientation de l’OFAJ à Paris. Le programme de la manifestation scindé en deux parties a débuté avec un dîner-débat le 26 juin sur le thème de la  « Participation et de l’engagement des jeunes » dans le cadre duquel 4 intervenants ont pu discuter de la thématique. Ann-Kathrin Fischer du Deutscher Bundesjugendring(Conseil des jeunes allemand) et Nizar Yaiche du CNAJEP (Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d'éducation populaire) ont mis en lumière la méthode du « dialogue structuré » comme levier favorisant la participation active des jeunes dans le cadre de la conception des politiques de jeunesse au niveau européen. Lisa-Marie Oevermann, représentante jeunesse  pour la Deutsche Sportjugend(Jeunesse Sportive allemande) au Conseil d’administration de l’OFAJ, a quant à elle évoqué sa participation au programme de volontariat franco-allemand qui fête cette année ses 10 ans. Le professeur de sociologie à l’Université de Lille et membre du groupe de recherche franco-allemand sur la participation politique des jeunes, Dietmar Loch, a  souligné à quel point les formes de participation des jeunes ont changé dans les dernières décennies notamment en raison de la mondialisation et de la numérisation. « Alors que les formes classiques de participation comme l’élection de représentants politiques stagnent, régressent ou sont même boycottés par les jeunes, les formes individuelles de participation comme les pétitions en ligne sont en progression. Les jeunes sont à l’avant-garde des changements sociétaux. La politique et la société devraient davantage intégrer ces changements afin que la jeune génération puisse continuer à s’impliquer dans les processus de décision politique et la vie de la société» a avancé le professeur.


© OFAJ/DFJW

La journée du 27 juin fut consacrée à la réunion plénière du Conseil d’orientation de l’OFAJ présidée par Philippe Perfetti, directeur du Centre de formation des apprentis du Havre et le Coprésidant suppléant allemand, Florian Fangmann, directeur du Centre français de Berlin. A l’ordre du jour de la réunion, qui s’est déroulée à la Maison de la Tunisie (Cité Universitaire de Paris), figuraient notamment la présentation du rapport d’activité de l’année 2016, le bilan sur l’état d’avancement de l’année en cours et les propositions de modification du texte des Directives. Le point consacré à la Revue des programmes a en outre  permis de présenter les mesures visant optimiser 4 programmes phare de l’OFAJ ; les échanges scolaires au domicile du partenaire, les rencontres de groupe en tiers-lieu, le Volontariat franco-allemand et le réseau des Permanents pédagogiques. Il s’agit avant tout de soutenir le développement de ces programmes/actions en lien avec les grandes orientations et priorités fixées pour la période 2017-2019 (poursuite de la diversification de ses publics, action renforcée en faveur des jeunes avec moins d’opportunités, soutien aux jeunes dans l’apprentissage et la pratique de la langue du partenaire, favoriser la jonction entre les secteurs formel et informel etc.) Ce travail sur les contenus s’inscrit par ailleurs dans un processus plus large d’optimisation des procédures en interne visant à permettre à l’OFAJ d’être plus flexible,  de mieux répondre aux enjeux actuels et de mieux se consacrer à sa stratégie de diversification des publics.

La discussion autour du Plan d’action 2018 fut ensuite l’occasion de rappeler l’importance de faire émerger encore plus de synergies entre les différents domaines de compétence. Le Conseil a à ce titre salué la volonté de l’OFAJ de renforcer son action en faveur des échanges pour les enfants de moins de 12 ans et de l’éducation politique « par et pour les jeunes ». Le Conseil a également encouragé l’OFAJ à rendre encore plus accessible à un large public les compétences linguistiques et interculturelles acquises par les ancien.n.e.s participant.e.s à ses programmes. « Le but est d’utiliser au niveau local l’expertise linguistique et interculturelle et ainsi de vivre et renforcer l’Europe sur le terrain. L’OFAJ rend possible la mobilité et a dans ses mais la clé pour l’échange interculturel dans nos sociétés »  ont souligné les Secrétaires généraux, Béatrice Angrand et Markus Ingenlath. Et comme en écho au diner-débat de la veille, la session s’est conclue sur des pistes concrètes visant à impliquer encore davantage les représentants jeunesse dans la préparation des sessions du Conseil.

* Le Conseil de l’OFAJ est composé de 24 membres des domaines de l’économie, du sport, de l’éducation supérieure et de la culture, ainsi que de la jeunesse et de la société civile, des institutions européennes et de l’administration publique. Son objectif est de d’accompagner l’OFAJ pour ses décisions stratégiques de qualitatives, ainsi que de soumettre des recommandations au Conseil d’administration