Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

L’année 2014 restera longtemps dans la mémoire des passionnés de football. Après 1954, 1974 et 1990, l’Allemagne est devenue au Brésil pour la quatrième fois championne du monde. Pour accéder au titre, l’équipe de Joachim Löw a d’abord dû affronter ses voisins français.

C’est précisément dans le légendaire « Estádio do Maracanã » qu’a eu lieu, lors des quarts de finale, le grand duel entre les voisins européens. Ce fut un match intensif et palpitant, gagné de justesse par l’Allemagne grâce à une tête de Mats Hummels. Oui, je l’avoue. Bien sûr, je ne me suis pas privé d’envoyer directement après le coup de sifflet final quelques messages peu sympathiques à des amis français. Mais d’un point de vue objectif, l’équipe tricolore aurait aussi mérité d’accéder à la demi-finale. Les onze Allemands ont ensuite éliminé les Brésiliens en demi-finale et se sont assurés une place en finale contre l’Argentine.

Les Français savent qu’ils ont joué un bon tournoi. Dans cette situation, je ne peux qu’encourager tous ces Français qui se sont énervés après les Allemands à comparer le bilan général des deux pays. En prenant en compte tous les matchs ayant opposé les deux pays, la France mène 11 à 9 ! Finalement, le football n’est-il pas censé apporter plaisir et esprit d’équipe ? A mon avis si, et cela certainement pas seulement dans la salle de cinéma du Centre Français de Berlin, où a eu lieu une projection publique sur invitation de l’OFAJ.

D’ailleurs, il est question de football dans beaucoup d’autres actions de l’OFAJ. Il existe notamment dans les régions frontalières des échanges par le biais de matchs transfrontaliers ou d’échange réciproque d’arbitres. De plus, de nombreuses possibilités s'offrent également à toutes les autres équipes de jeunes dans le pays voisin. Il y a par exemple des tournois organisés entres jeunes sur la base d’un tournoi de football commun. Ainsi, la distraction est garantie et l’échange se fait quasi-automatiquement.

Informez-vous des programmes sportifs d’aides et d’échanges proposés par l’OFAJ en collaboration avec ses partenaires. Les possibilités de créer des liens et de bâtir des ponts culturels sont presque illimitées. Et pour celui qui cherche encore une occupation pour les vacances pour l’année à venir… qu’il aille à la Coupe d’Europe de football en France en 2016 où l’OFAJ sera également présent.

Et pour ceux qui veulent nous soutenir lors de l’Euro 2016, cette offre de stage est pour vous.

 

Rédaction en allemand : Thorsten / Traduction : Marlène