Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

C’est l’histoire de Clémence, Louise et Emma, trois sœurs qui partagent la même passion pour l’Allemagne et la langue allemande depuis leur adolescence. Lorsque l’on est invité chez elles, on ne peut ignorer leur passion commune : dans chaque chambre, on retrouve un drapeau de l’Allemagne, ou un plan du métro d’Hambourg, de Berlin, des photos d’anciennes correspondantes allemandes…

Tout a commencé quand leur mère, germanophone elle aussi, leur a transmis sa passion de l’Autriche et de l’allemand et a poussé l’aînée à débuter l’allemand en classe de 6ème.  Lorsque celle-ci revenait du collège, elle en profitait pour enseigner ce qu’elle venait d’apprendre à sa plus petite sœur Emma, qui n’avait que 5 ans à l’époque. Clémence se souvient avoir entraîné sa sœur durant de longues heures durant leurs vacances dans le Sud afin que cette dernière réussisse à prononcer parfaitement « ich » et « zwanzig » pour amuser le reste de la famille.

Lorsque Clémence est partie à Hambourg pour la première fois en 5ème, sa vie a complètement changé. Tombée amoureuse de l’Allemagne, elle a influencé toute la famille, qui commença à célébrer l’ « Advent » en préparant des « Plätzchen » avant Noël.

Tandis que Clémence écoutait des groupes allemands comme les Söhne Mannheims et commençait à collectionner les cartes postales d’Allemagne, sa sœur Louise entra en 6ème et commença, elle aussi, à apprendre l’allemand. Clémence partit ensuite faire son lycée à la Rochelle pour suivre le programme Abibac. Sa cadette Louise opta pour une classe de section « européenne » au début du lycée après être partie à Berlin dans le cadre du programme Sauzay en 4ème. Emma, la benjamine, aussi est en filière européenne. Autant dire que les correspondantes allemandes ont défilé à la maison ! C’est d’ailleurs grâce à elles et aux nombreux voyages des filles que l’on doit la décoration des chambres : entre les tasses « Hambourg », les drapeaux allemands, les photos du Mur de Berlin, l’atmosphère de la maison ressembla rapidement à un sentiment constant de nostalgie des mois passés dans le pays voisin.

A elles trois, elles ont parcouru une grande partie de l’Allemagne : Emma a participé au programme OFAJ Sauzay en partant du côté de Leipzig, puis dans un village à la sortie de Cologne dans le cadre du programme Voltaire. Louise partit à Berlin pour Sauzay, à Hambourg, puis à Melle près d’Osnabrück. Clémence est partie à deux reprises à Hambourg avant de partir à Berlin au lycée dans le cadre du programme Voltaire et pour préparer son Abibac. Sa correspondante berlinoise Milena, la première à rester aussi longtemps chez eux, a été parfaitement adoptée par la famille –comme d’autres ensuite, jusqu’à même devenir le mot de passe de l’ordinateur familial durant de nombreuses années !

Clémence résume le fait de partir en échange en une phrase : « C’est gagner quelque chose, une famille, des amis, une expérience, quelque chose qui s’installe dans votre cœur et qui ne vous lâchera plus jamais. Beaucoup plus que des connaissances linguistiques comme ce que vous diront vos professeurs! » Ses sœurs ne peuvent être que du même avis.