Le « Speak-dating » franco-allemand, ou comment trouver le partenaire tandem idéal

Connaissez-vous la méthode Tandem ? Cette méthode qui permet de travailler avec un locuteur de la langue que vous ciblez afin qu’à deux, vous vous aidiez mutuellement dans la langue et puissiez échanger sur des sujets qui vous tiennent à cœur. L’idéal pour s’améliorer dans la langue du voisin ! Mais comment trouver son partenaire Tandem idéal

Et bien c’est très simple ! Plusieurs possibilités s’offrent à vous. L’OFAJ propose par exemple des cours binationaux Tandem qui se déroulent l’été, entre 10 jours et 3 semaines, pour moitié en France et en Allemagne, le tout encadré par une équipe OFAJ qualifiée. Les cours binationaux s’adressent à des jeunes de 12 à 17 ans qui ont déjà deux ans d’allemand/ de français minimum derrière eux, afin d’être capable de comprendre un minimum le partenaire lorsqu’il s’exprime. Pour en savoir plus, rendez-vous dans la rubrique "apprendre avec l'OFAJ"  (https://www.ofaj.org/actions/apprendre-avec-l-ofaj.html) du site de l’OFAJ. 

Et si l’on a trop hâte d’attendre l’été ? Ou que l’on a plus de 18 ans ? 

C’est là qu’entre en scène ce concept assez nouveau mais néanmoins très fun de « Speak-Dating » franco-allemand. De plus en plus de grandes villes en France et en Allemagne en organisent dans les points de rencontre franco-allemands.

Le principe est très simple et s’inspire de son cousin le « Speed-Dating » : il consiste à rencontrer et discuter avec un maximum de locuteurs de la langue étrangère en un minimum de temps. Le but : trouver son partenaire Tandem idéal, celui qui partagent ses centres d’intérêts, ses goûts, une personne avec laquelle on pourra discuter pendant des heures autour d’un café, en français ET en allemand. Pour cela, les Français –par exemple- vont s’installer un par un à une table, un.e Allemand.e en face d’eux et toutes les 3 minutes, les Allemands ou les Français devront se lever et changer de partenaire. Et ainsi de suite jusqu’à ce que tout le monde ait eu l’occasion de discuter avec tout le monde.

Alors bien sûr, 3 minutes ça peut paraitre très court pour se découvrir… Mais tout est une question de « feeling » ! Et puis, il est toujours possible de revenir vers une personne qui vous a intriguée, pour confirmer –ou non ! - votre première impression et vous échanger vos numéros, Facebook etc… Vous pouvez aussi choisir de venir préparé, avec des questions ciblées et insolites qui vous permettront d’optimiser au maximum vos 3 minutes ; des questions du style : « Si tu pouvais inviter trois personnes (vivantes ou décédées) à un dîner idéal, qui serait-ce ? Là, tout de suite, si tu pouvais te téléporter n’importe où dans le monde, où irais-tu ? » Tout est permis et l’ambiance très légère doit vraiment être l’occasion pour vous de rencontrer des personnes sympas, avec lesquelles vous pourrez discuter, sortir et vous améliorer dans la langue.

Ce concept, Alena Rohmann, Jeune Ambassadrice OFAJ pour la région PACA, a pu le tester en personne en novembre dernier, à la Faculté d’Art Lettres Langues et Sciences Humaines d’Aix-en-Provence. Et puisque nous sommes curieux, nous n’avons pas pu nous empêcher de lui demander ce qu’elle en a pensé :

 

OFAJ : Avais-tu déjà entendu parler de la méthode Tandem ?

Alena : Oui, j’avais déjà entendu parler de cette méthode, notamment pendant des séminaires de l’OFAJ.

OFAJ : As-tu déjà eu, au cours de ta scolarité, un partenaire Tandem ? Pour le français ou bien pour une autre langue ? Etait-ce une bonne expérience ?

Alena : Non ; j’ai travaillé en Tandem pour la première fois pendant les séminaires mais je n’ai jamais eu la chance d’avoir un vrai partenaire Tandem. Néanmoins, étant donné que j’ai eu une très bonne expérience avec cette méthode pendant les séminaires de l’OFAJ, c’est aussi ce qui m’a poussé à participer à ce « Speak-Dating ». Lors du séminaire, cela m’avait permis de parler librement dans l’autre langue et mieux apprendre à connaitre les participants autour de moi.

OFAJ : Penses-tu qu’avoir un partenaire Tandem peut être une source de motivation pour s’améliorer dans la langue de l’autre ?

Alena : Oui ! Je pense que l’échange peut être très riche parce qu’il n’y a pas de meilleurs professeurs que les locuteurs natifs en ce qui concerne le fait de s’exprimer librement. Avec eux, on apprend la langue courante et familière, les choses que l’on n’apprend pas à l’école ou à l’Université.

OFAJ : Comment s’est passé ce « Speak-Dating » pour toi ? Cela t’as-t-il permis de rencontrer des personnes qui partagent tes goûts ? As-tu revu certaines personnes depuis ?

Alena : Le « Speak-Dating » s’est très bien passé, j’ai pu rencontrer beaucoup de gens désireux de parler français et allemand. Et même si je n’ai pas vraiment trouvé de partenaire Tandem, j’ai revu quelques personnes à la suite du « Speak-Dating » pour aller boire un café !

 

Alors, si le concept vous a séduit, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des centres franco-allemands ou des Universités près de chez vous afin de participer à un « Speak-dating » pour enfin rencontrer votre partenaire Tandem idéal.