Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

« Sans la musique, la vie serait une erreur », écrivait le célèbre philosophe allemand Nietzsche. Ce qui est sûr, c'est que la musique, française ou allemande, ouvre les portes de la culture de ces pays. Un bon titre, une mélodie entraînante, donnent envie de se pencher sur ses paroles : quoi de mieux que la musique pour découvrir l’allemand ou le français ?

Les Jeunes Ambassadeurs OFAJ vous ont préparé une playlist avec leurs groupes préférés, les groupes du moment, du hip-hop, des chansons à texte, ou encore du rock… il y en a pour tous les goûts ! Aujourd'hui, des conseils en allemand, rendez-vous au prochain épisode pour la musique francophone !

Que répondre à nos amis, qui pensent que l'allemand n'est pas mélodique et se résume à Tokio Hotel ? Que conseiller aux professeurs d'allemand pour passionner leurs élèves ? Ça !

Le plus plébiscité par les Jeunes Ambassadeurs OFAJ, c'est Cro. Le rappeur de l'insouciance, sous son masque de panda, a conquis les hit-parades d'Outre-Rhin. Emilie-Marie, Jeune Ambassadrice OFAJ communication, confie : « La première fois que je l'ai entendu, c'était à la radio, le titre était Easy. J'adore le rythme, je trouve sa musique fraîche et très poétique. Elle donne la pêche le matin ! »

Le hip-hop allemand a la côte. Les Jeunes Ambassadeurs OFAJ recommandent ainsi Die Fantastischen Vier, Sido, ainsi que le rap émotionnel de Casper et Clueso, ou le hip-hop à touches électro de Deichkind ou encore Blumentopf.

Le hip-hop allemand croise volontiers le hip-hop français, notamment du côté de Seeed, ou de Irie Révoltés, un groupe franco-allemand :

La chanson n'est pas laissée pour compte, ainsi les paroles toute en subtilité d'Elif ont su nous toucher :

ainsi que la franchise des textes de Bosse ou la mélancolie de Gisbert zu Knyphausen.

Céline Drelon, Jeune Ambassadrice OFAJ à Berlin, où elle est assistante de langue française, a un faible pour Dota und die Stadtpiraten, qui est « vraiment très intéressante à utiliser en cours ! Ses textes sont poétiques, riches en jeux de mots : une Liedermacherin (auteur-compositeur-interprète, ndlr) géniale ! »

Le rock allemand nous fait aussi vibrer. Le titre « Es war nicht alles schlecht de » Jennifer Rostock, le swing endiablé de Marla Blumenblatt rappellent le groupe français Superbus, et ils ne manquent surtout pas de dynamisme et d'ardeur ! La balade à travers Berlin de Marla Blumenblatt dans son clip Garten Pavillion est à admirer  d'urgence :

Alors en résumé, on en pense quoi de la scène musicale de langue allemande ? Selon Philipp Aaron ; « la techno allemande est adorée en France, mais il n'y a pas trop de paroles », Emilie-Marie, quant à elle,  « trouve que c'est dommage qu'il n'y ait pas plus de groupes qui chantent en allemand »  et ajoute sur une note optimiste : « ça va de mieux en mieux j'ai l'impression, et c’est tant mieux : J'adore ! ». Et nous aussi !