Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Témoignage de Benjamin Durand

A quels programmes, échanges ou à quelles rencontres avez-vous participé ? Avec quel partenaire de l’OFAJ ? De quelle bourse avez-vous bénéficié ? J'ai obtenu une bourse Promobil pour m'installer à Berlin.

En quelle(s) année(s) ? 2013-2014. Ma bourse a débuté le 15 juillet 2013.

Quel est votre meilleur souvenir ? Sans doute mon arrivée à Berlin et les premiers jours qui ont suivis. C'était l'été et le début d'une belle aventure en perspective. Nous étions dans un appartement à Schöneberg et nous allions souvent à Tempelhof à vélo. J'ai adoré cet endroit.

Quel a été votre plus grand étonnement ? L'espace et l'atmosphère que cela permet. J'ai l'impression qu'ici on ne se marche pas dessus. les trottoirs sont larges, il y a de nombreux parcs, des arbres et la densité de Berlin est faible. Je crois que l'espace d'une ville influe sur la manière d'y vivre. Les habitants ont l'air plus tranquille, sereins et en même temps les grands espaces nous laissent plus de places pour créer. J'ai la sensation qu'ici il y a plus de possibilités (il suffit de voir le nombre de boutiques indépendantes, de cafés,...). L'espace ouvre la créativité ou nous y invite en tout les cas.

Êtes-vous toujours en contact avec d’autres participants ? Je n'ai malheureusement pas de contacts avec d'autres bénéficiaires de la bourse PROMOBIL.

Quel intérêt voyez-vous au développement d’une communauté d’anciens ? Je trouve cela très bien de garder un réseau. Cela permet d'échanger nos expériences et de s'entraider.

Selon vous, qu’est ce que cette participation vous a apporté, personnellement et /ou professionnellement ? Sans cette bourse, je n'aurais sans doute pas pu réaliser cette aventure berlinoise. Ou tout du moins, cela aurait été beaucoup plus court... Professionnellement, cela est toujours gratifiant de se sentir soutenu par des structures.

Diriez-vous que cette/ces expérience(s) ont eu une influence sur votre engagement ou votre citoyenneté ? Oui, dans le sens où j'ai découvert une autre culture et un autre pays. Alors forcément, mon regard sur la France s'est modifié.