Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Vous allez jouer (pour la deuxième fois) devant un public majoritairement français. Quelles sont vos attentes concernant ce concert ?

La première fois que nous avons donné un concert à Paris, il y avait 150 personnes. On veut faire encore mieux cette fois-ci. Nous sommes plutôt confiants.

 

Quel lien entretenez-vous avec la France ?

On a tous appris pendant trois ans le français à l’école. Je n’ai absolument rien retenu, et ma professeure ne pouvait pas me voir en peinture.  Quelques années plus tard, on a pu renoué pour la première fois avec la France grace à l’arrivée de la vague électro française, avec des groupes comme Ed Banger, Justice et d’autres. On les a tous trouvés géniaux.  Et puis Tony Parker aussi.

 

Quelle est votre position sur l’Europe ?

Nous venons d’une région d’Allemagne où le mouvement xénophobe Pegida s’est amplifié. Nous avons participé aux manifestations contre ce mouvement, mais il est clair que nous faisions partie d’une minorité. Beaucoup de gens regrettent le bon vieux temps. Mais quand était-ce exactement ? Pendant la dictature de la RDA ? Sous le régime nazi ? Et quand bien même il y aurait eu ce bon vieux temps, c’est une époque bien révolue, cela ne sert à rien de larmoyer sur son sort..

En ce qui concerne l’Europe telle qu’elle est conçue actuellement, il y aurait beaucoup de choses à redire. Mais penser qu’il suffit de rétablir les frontières et construire des barricades pour résoudre les problèmes, c’est vraiment faire preuve d’un esprit étriqué et montrer un dégoût pur et simple pour l’humanité.

 

Dans quelle mesure est-ce important de faire passer un message politique dans vos chansons ?

Nos chansons portent sur des sujets qui nous tiennent à coeur.  Nous avons tous les cinq une conscience politique. Beaucoup de thèmes politiques sont présents dans notre musique, c’est vrai. Mais celle-ci ne se pose en aucun cas comme une pop d’agitateurs publics. On ne veut pas dire aux gens ce qu’il faut penser et nous ne prônons aucune vérité. On ne sait même pas s’il y en a une d’ailleurs.

 

Kraftklub sera en concert exclusif le 18 janvier 2018 à la Gaîté Lyrique à Paris. Plus d'informations ici et vente de billets ici : https://www.facebook.com/events/1929791773928374/

Sur les réseaux sociaux