Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

La présence du Président François François Hollande et du Président Joachim Gauck à Oradour-sur-Glane contient une forte portée symbolique. Elle incarne ce que la philosophe Hannah Arendt appelait « le pardon et la promesse ». Il faut savoir qu’aujourd'hui, l'Office franco-allemande pour la Jeunesse (OFAJ) soutient des programmes réunissant des jeunes Français et Allemands à Oradour. Nous avons même monté une initiative de mise en réseau de ce lieu de mémoire avec des lieux de mémoire en France, en Allemagne et dans les Balkans, par exemple entre Oradour, Dachau et Sebrenica en Bosnie. Nous formons des représentants de leurs services pédagogiques (destinés à recevoir du jeune public) aux questions liées à la réconciliation. Qui l'aurait imaginé il y a 60 ans ? La société civile, et surtout les jeunes, est en avance sur la politique, comme ce fut souvent le cas dans l’histoire des relations franco-allemandes.