Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Le Commissariat de « Francfort en français / Frankfurt auf Französisch » et l’OFAJ ont sollicité 8 jeunes blogueurs et 16 jeunes volontaires (endossant la mission de médiateurs culturels) de France et d'Allemagne à cet événement exceptionnel et leur ont offert la possibilité de s’impliquer dans les activités interculturelles de l’atelier numérique du Pavillon français, d’être associés à l’exposition « Livre Jeunesse » et de rencontrer des talents du monde littéraire.

Hannah et Laure étaient à la Foire du Livre de Francfort en tant que blogueuses OFAJ. Elles racontent aujourd’hui les expériences marquantes qu’elles ont vécues sur place.
Un évènement spécial nous attendait déjà pour notre premier jour à Francfort : lors de l’inauguration officielle de la foire, nous allions serrer la main du président Macron et de la chancelière Merkel. Notre excitation montait de minute en minute – nous, volontaires, avons même fait une apparition dans le journal de 20h.

Plusieurs groupes étaient réunis sur notre stand : huit blogueurs franco-allemands, des étudiants de l’Ecole Estienne, une école de graphisme et de design ainsi que des rédacteurs radio de Radio France. Nous avons travaillé ensemble pendant cinq jours pour Frafra2017. Tous les matins, nous nous réunissions pour une conférence de rédaction et réfléchissions aux évènements français que nous pourrions couvrir. Ensuite, on se mettait au travail : écouter attentivement les auteurs français, faire des interviews, des photos, alimenter le fil d’actualité des réseaux sociaux et, bien entendu, le blog. Laure et moi avons travaillé ensemble sur le compte Instagram de l’OFAJ et sur le compte de Frafra2017. Nous nous sommes soutenues mutuellement toute la journée pour poster nos Story Instagram sur le Pavillon français. Le plus grand moment de gloire : Laure et moi avons pu interviewer Eric-Emmanuel Schmitt, un de nos auteurs préférés, qui était incroyablement sympatique. Notre travail d’équipe franco-allemand, qui nous a amené aussi à traduire nos textes dans la langue de l’autre, s’est très bien passé.

Un autre évènement marquant de cette foire : nous avons pu assister à une interview en live de Michel Houellebecq et rédiger ensuite un compte-rendu de lecture. Une soirée très réussie, avec de l’humour noir, des débats autour de la littérature, de la musique rock et de la science-fiction ! La Textbox de l’OFAJ était aussi quelque chose d’inoubliable pour des amoureuses de la poésie française et du slam. Des groupes de slam français et allemands se produisaient toute la journée et prouvaient, de manière sans cesse renouvelée, à quel point la langue parlée pouvait être émouvante ! Et bien sûr, quelques photos et quelques citations touchantes se sont retrouvées sur Instagram.

Et, n’oublions pas : la journée (littéraire) se prolongeait tous les soirs. Avec un verre de vin à la main et un morceau de fromage français dans l’autre, nous écoutions les auteurs réunis sur une péniche et vivions activement l’amitié franco-allemande.

Un grand merci, une nouvelle fois, à l’OFAJ pour nous avoir offert cette opportunité – c’était une semaine littéraire inoubliable avec une super équipe franco-allemand.