Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Le 12 mars 2013, la sonnerie de mon téléphone retentit et mon cœur se remplit de joie à la lecture d'un message : « STUTTGART NOUS VOILA !! ». Dans quelques mois, je partirai étudier en Allemagne et commencerai l’aventure Erasmus. Le 5 février 2015, le message n’est toujours pas effacé de mon portable et les images de cette année à l’étranger refont surface. Rythmée par des cours intéressants, d’étonnantes traditions, de palpitants voyages et d’inoubliables rencontres, cette année fut une réussite.

Nouvelle habitante du « Schwabenland », je sens dès les premiers jours le dépaysement et tente tant bien que mal de comprendre le dialecte régional. Heureusement, mes yeux ébahis font comprendre à mes interlocuteurs qu’ils parlent trop vite. J’apprends également de nouveaux mots, difficiles à prononcer et à retenir : « Dirndl » et « Lederhose », les tenues portées à la fête de la bière. Quelques semaines plus tard, c’est de mes propres yeux que je découvre cet événement si important dans le sud de l’Allemagne.

La fête commence dans le S-Bahn : des jeunes habillés en tenue traditionnelle chantent déjà à tue-tête. Arrêt « Bad Canstatt » : c’est parti ! Après quelques minutes de marche, je m’émerveille devant cette immense fête foraine où se côtoient stands à peluches, jeux pour enfants, manèges… Plus tard, j’entre dans un chapiteau, où l’on entend de l’extérieur l’ambiance qui règne à l’intérieur. C’est un autre monde. Je lève les yeux vers la scène où un groupe de musiciens donne toute son énergie pour festoyer avec le public, debout sur des bancs en bois, un litre de bière à la main. Accompagnée d’autres étudiants étrangers, je vis pour la première fois un tel moment, et je suis heureuse de découvrir ce milieu inconnu.

Cette année m’a aussi permis de rencontrer des jeunes de tous horizons (Brésil, Mexique, Slovaquie, Bulgarie…) et de voyager ! Aux alentours de Stuttgart, il y a Tübingen et Ludwigsburg, de très jolies villes à visiter. Puis je suis partie plus loin ! Frankfurt-am-Main, Köln, Düsseldorf, Nürnberg, Leipzig, Dresden… Tant de voyages pour découvrir de charmantes villes, très différentes les unes des autres, et développer mon côté artistique par la photographie.

Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. Au bout de deux semestres, il est temps pour moi de revenir en France, la tête remplie de souvenirs. Cependant, je sais d'ores et déjà que l’avenir sera tourné vers l’Allemagne et les langues, cette année d’échanges l'a indéniablement confirmé. Après toutes ces expériences, j’ai envie de m’impliquer dans le franco-allemand de façon concrète. Ainsi, c’est en août 2014, en observant la page Facebook de l’OFAJ, que j'ai vu une opportunité. Des Jeunes Ambassadeurs OFAJ sont recherchés pour 2014/2015. J'ai donc directement tenté ma chance en remplissant le formulaire sur le site Internet. Etudiante en communication, je suis d’autant plus motivée pour la fonction de Jeune Ambassadrice OFAJ communication, que j’occupe à présent avec cinq autres collègues. Nous sommes fiers de montrer l’investissement des jeunes à travers nos pays et de tous participer à la construction de l’Europe de demain, une Europe unie dans la diversité.

Article rédigé par Marlène et traduit par Thorsten, Jeunes Ambassadeurs OFAJ Communication