20 jeunes français et allemands ont découvert une sélection de films, interviewé la réalisatrice Marie Larrivé du court-métrage Noir Soleil en allusion au poème de Gérard de Nerval pour le film d’animation coloré et poétique empreint de mélancolie. D’autres temps forts ont ponctué cette expérience interculturelle avec la rencontre avec Camélia Jordana, membre du jury de la Semaine de la critique, la cérémonie de clôture sur le bateau d’Arte, la montée des marches avant le film du réalisateur marocain « Haut et fort » du réalisateur marocain Nabil Ayouch sur le hip hop! Ces jeunes festivaliers ont quitté Cannes la tête dans les étoiles emportant avec eux mille impressions et émotions ressenties lors de ce premier échange franco-allemand. Comme disait Henri Miller : « Une destination n'est jamais un lieu, mais une nouvelle façon de voir les choses. »