Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Notre Jeune Ambassadrice OFAJ Hanna vous présente aujourd'hui cinq spécialités culinaires françaises qu'elle trouve géniales.

Attention, vous risquez d'avoir un petit creux à la lecture de cet article !

 1. La menthe à l'eau

Cette boisson verte et acidulée m'a rendue accro. Si j’en commande une avec des amis allemands dans un bar français, deux avis s’opposent : « Mmh, délicieux, rafraîchissant ! » ou alors : « Bah, ça a le goût de dentifrice ! ». Je suis une grande fan de la « menthe à l'eau » - de l'eau avec du sirop de menthe. Après avoir passé un été dans la région lyonnaise, j'ai rempli ma valise de cinq litres de sirop de menthe. Cela aurait dû suffire pour toute une année en Allemagne. Mais ma réserve a tenu beaucoup plus longtemps que prévu, car de retour en Allemagne, j'avais l'impression que ce n’était plus aussi bon. C’est bien connu : ce que l’on savoure en vacances a toujours meilleur goût.

2. Le carambar

Je n’ai encore jamais ris aux blagues Carambar. Vous savez, celles qui sont écrites à l’intérieur de l’emballage de ces petits bâtons sucrés. Je pensais que mon français n'était pas assez bon. Faux : si les Français en rient, c'est plutôt du fait de la médiocrité des blagues, que de la blague elle-même. Peut-être que cela fait aussi partie de la stratégie de marketing de ces bonbons. On pourrait les comparer avec le Maoam allemand, à ceci près que ce dernier ne colle pas terriblement aux dents comme les carambars. Je n’ose même pas imaginer le nombre de fois qu’un dentiste français a dû poser un plombage à un enfant parce qu’il avait mangé trop de carambars. Cela reste tout de même une bonne idée de cadeau français pour des petits cousins allemands qui ne comprennent par le français.

3. Les chouquettes

Elles ressemblent aux choux à la crème allemands que l’on appelle « Windbeutel ». Mais ils n'ont besoin d'aucune crème pour être délicieux. Ces petits choux de la taille d’une noix sont généralement coiffés de petits morceaux de sucre. Je peux facilement en manger dix avant d’être rassasiée à force de gloutonnerie. Je ne sais toujours pas si cette pâtisserie est une spécialité régionale française. J'ai l’impression que l’on peut les acheter dans toutes les boulangeries de France. Bien sûr, j'ai également cherché la recette de ces petits choux - une fois de retour en Allemagne, je me suis mise aux fourneaux. Ma première tentative ne fut pas vraiment couronnée de succès. Mes premières chouquettes avaient plutôt l’apparence de gros morceaux de pâte cuite, elles n'étaient en rien moelleuses et légères. Après de nombreuses tentatives, j'ai trouvé l'astuce : remuer très longtemps la pâte lorsqu'elle est en train de cuire.

4. Les tomates farcies

En Allemagne, on a le « Mettigel » [NDLR : une sorte de hérisson avec une farce crue de viande hachée de porc et de morceaux d’oignons]. En France, ils ont des tomates, farcies avec de la viande hachée. Les tomates reposent, chaudes, sur un lit de riz, juteuses et garnies d'une farce goûteuse. Heureusement, on trouve tous les ingrédients pour en préparer dans les supermarchés allemands. Surprenant d'ailleurs que ce plat ne soit pas déjà devenu l'aliment de base des étudiants allemands. Car la recette est très simple, pas très chère et surtout délicieuse. Je vais poursuivre la promotion de la tomate farcie dans les résidences étudiantes allemandes.

5. Le Monaco

Je suis allemande et je n’aime pas la bière. En Allemagne, les serveurs me jettent des regards soupçonneux par derrière certains comptoirs. En France, j'ai trouvé une alternative merveilleuse : la bière au sirop. La variante, « Monac o» - de la bière avec du sirop de grenadine - est ma boisson préférée pour les apéros. Le serveur ne se moquera pas de moi si j’en commande un. On peut également demander un demi avec une multitude d’autres sirops : citron, fraise, framboise… Par contre, je ne sais pas si je tenterais un jour avec du sirop de menthe. En Allemagne, dans certains bars on peut aussi commander une « Berliner Weisse » - une bière légère avec un fond de sirop de framboise ou de cassis. Je pourrais aussi commander un thé, tout simplement. Le regard du serveur serait le même.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Rédigé et traduit par les Jeunes Ambassadeurs OFAJ