Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

De quoi a-t-on besoin, quand on est jeune, diplômé et motivé ? D'expérience professionnelle ! Et si celle-ci est internationale, c'est encore mieux. L'OFAJ a developpé depuis plus de 30 ans le programme Travailler chez le partenaire – Arbeit beim Partner qui concerne une quarantaine de postes des deux côtés du Rhin.

Au mois de juin 2014, employeurs et participants se rencontraient à Francfort. L'occasion de faire la lumière sur ce programme ! Tout d'abord, les conditions : les postes sont pourvus en CDD non renouvelables d'une durée de douze mois maximum. Pour y postuler il faut idéalement avoir terminé sa formation, avoir moins de 31 ans et... un minimum de connaissances en français et en allemand. Car les Français travaillent en Allemagne, et les Allemands, en France. La garantie pour la structure d'avoir un salarié pouvant apporter une plus-value multiculturelle ! Les secteurs concernés sont ceux de l'éducation, de la jeunesse, de la rencontre interculturelle franco-allemande et européenne – les fers de lance de l'OFAJ, qui finance une partie du salaire d'un employé « Travailler chez le partenaire », ou « AbP ».

Employeurs et participants profitent tous deux du programme – les structures sont souvent des associations et dépendent de soutien financier pour mener à bien leurs projets. Les employés s'enrichissent d'une expérience professionnelle tout en perfectionnant leur niveau dans l'autre langue et utilisent ensuite ce CDD comme tremplin dans le monde du travail. « Avec ce premier contrat, les jeunes diplômés sortent du système des stages à répétition » explique M.Boudjema, chef du Bureau Formation professionnelle et échanges universitaires de l'OFAJ, « et nous souhaitons qu'un maximum de personnes en profitent : d'où la durée limitée à un an ». 

Parmi les « anciens » assistant à la réunion, certains continuent à travailler dans le secteur franco-allemand – et emploient eux-mêmes des AbP, comme c'est le cas à la Plateforme franco-allemande des jeunes artistes à Lyon – d'autres dans celui de l'éducation, par exemple comme chargée des projets européens à l'Université de Göttingen. D’autres travaillent en free-lance et animent des rencontres interculturelles pour enfants et adolescents – une passion qui se révèle parfois lors d'un poste « Travailler chez le partenaire ». Pendant les quelques jours qu'a duré la réunion, les jeunes salariés ont échangé leurs expériences, leurs découvertes, leurs attentes pour le futur ou leurs bons conseils pour bien vivre dans l’autre pays. Et assurément, ils se reverront au cours de leur vie professionnelle !

Parmi les participants à la réunion, certains sont complètement bilingues, d'autres apprennent encore, certains ont pris connaissance de l'offre sans connaître les détails du poste AbP, d'autres le cherchaient explicitement : en tout cas chacun a trouvé chaussure à son pied, dans des domaines comme l'art, la formation de jeunes apprentis, le sport, l'édition, la mise en place de projets interculturels ou de rencontres pour le jeune public. Les postes sont renouvelés chaque année, n'hésitez pas à surveiller les annonces mises en ligne sur le site de l'OFAJ !

Quelques impressions de la réunion

© OFAJ/DFJW

Réunion

Réunion

Réunion

Réunion

Réunion