Sans relâcher sa vigilance et sans occulter les événements douloureux auxquels la société est confrontée, l’OFAJ poursuit son action et se réjouit d’une activité intense sur des thématiques actuelles, rendue possible notamment grâce aux outils numériques.

La promotion du débat et du dialogue entre les sociétés civiles est un élément clé de notre mission. C’est pourquoi l’OFAJ organise la conférence en ligne : « #Ensemble : l’échange franco-allemand de jeunes », du 27 au 29 novembre 2020, avec le Parlement Européen des Jeunes (PEJ). Ainsi, 60 participantes et participants de France et d’Allemagne évoqueront ensemble des effets de la crise de la COVID-19 sur la jeunesse – en abordant l’éducation, l’économie, le changement climatique, les droits de l’homme et la politique. Cette discussion doit permettre de tracer des solutions communes.

Les programmes en faveur de l’éducation citoyenne sont également une piste que l’OFAJ continue d’explorer. Dans le cadre de la 20e semaine du film français à Berlin, un atelier franco-allemand d’éducation aux médias est organisé du 26 au 30 novembre 2020, en coopération avec France 24 et l’Institut français d’Allemagne. Cet atelier interactif a pour objectif de sensibiliser les jeunes de 14 à 16 ans aux fausses informations relayées sur Internet. Les participantes et participants seront invités à identifier des infox, à vérifier des sources et à exercer leur esprit critique.

Pour commémorer les 5 ans des attentats de Paris, l’OFAJ accueille ce mois-ci l’exposition photo virtuelle #NotAfraid, financée par le Fonds citoyen franco-allemand. Sous forme de photoreportage, Boris Bocheinski livre un aperçu des sensibilités européennes à travers les différentes manières d’aborder les conséquences du terrorisme : entre commémorations officielles et commémorations profanes, entre instrumentalisation et valorisation, entre deuil et catharsis.

Toujours dans la veine du travail de mémoire, l’OFAJ poursuit le projet Youth for Peace. Le 5 novembre dernier, un Webtalk a été organisé avec le Conseil allemand des relations extérieures (DGAP) et son antenne jeunesse (Young DGAP) sur la réconciliation d’après-guerre dans une perspective franco-allemande. La conférence portait sur l’ouvrage édité cet automne par Claire Demesmay et Nicole Colin : « Les relations franco-allemandes vues de l’étranger » (titre original : Franco-German Relations Seen from Abroad: Post-war Reconciliation in International Perspectives). Cette étude présente les leçons tirées par certaines régions pour maintenir et promouvoir la paix au lendemain de la guerre. Elle évoque aussi le chemin qu’il reste à parcourir.

Un projet hybride « We remember Srebrenica » a été initié par l’unité Régions, Europe et Voisinage de l’OFAJ et organisé par Une Terre Culturelle, Gwennili, Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge et Youth initiative for Human Rights Bosnia. Une trentaine de jeunes adultes de France, d’Allemagne et de Bosnie ont discuté de la paix et ont su trouver de nouveaux moyens de commémorer les 25 ans du génocide de Srebrenica. Avec à son initiative en Europe du Sud-Est, l’OFAJ soutient différentes formes d’échanges de jeunes autour du travail de mémoire, de la réconciliation, du dialogue pacifique, mais aussi du projet européen. 

Malgré la situation sanitaire, les échanges en présentiel restent aussi toujours d’actualité. En effet, l’OFAJ célèbre ce mois-ci les 20 ans du programme Voltaire. Ce programme d’échange individuel entre élèves de France et d’Allemagne est un succès. Plus de 160 jeunes ont postulé pour l’année scolaire 2021-2022 : il faut y voir un signal d’espoir qui souligne une fois de plus que les mobilités longues font toujours envie. 

Enfin comme en mars dernier, l’OFAJ se tient aux côtés de ses nombreux partenaires dont l’activité est touchée par le reconfinement et la suspension des échanges en présentiel. En restant solidaires, nous réussirons à maintenir ensemble, le lien entre les jeunes de France, d’Allemagne et d’Europe.

Prenez soin de vous.