Accessibilité

Taille du texte:

Current Size: 100%

Affichage:

  • Contrasté
  • Standard

Le réseau « Diversité et Participation » a fêté ses dix ans !

Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Du 12 au 15 novembre 2015 à Paris

Du 12 au 15 novembre 2015 a eu lieu la 10ème rencontre du réseau Diversité et participation à la mairie et au Lieu d’Accueil innovant du 18ème arrondissement de la ville de Paris.

Le réseau franco-allemand « Diversité et Participation » a réuni des actrices et acteurs du travail de jeunesse de France et d’Allemagne dans le but de favoriser la mobilité internationale des jeunes. Ce réseau a été créé dans un contexte particulier : il y a dix ans, les deux adolescents Zyed Benna et Bouna Traoré décédaient tragiquement en tentant d’échapper à un contrôle de police. Les jeunes habitants des banlieues de France s’étaient alors soulevés contre l’injustice et l’exclusion sociale. Bien des changements sont intervenus depuis, en particulier des rénovations de quartiers entiers. Mais dans les faits, on assiste encore à une forme de ghettoïsation de toute une partie de la population. Les attentats de janvier et novembre 2015 à Paris ont également rappelé l’urgence d’une politique réellement inclusive pour une société plus tolérante et plus participative.

À Berlin, le scandale de l’école Rütli – l’équipe pédagogique avait rédigé une lettre alarmante sur sa situation – avait lancé une polémique sur le manque d’intégration présumé des jeunes issus de l’immigration. Depuis, l’école Rütli est devenue un campus moderne et modèle. Mais il a été apporté une solution locale à une problématique complexe, et ces débats n’ont depuis jamais vraiment cessé en Allemagne, Thilo Sarrazin et Pegida s’arrogeant tour à tour les slogans racistes et islamophobes et la société présentant encore des relents d’antisémitisme.

Néanmoins, de nombreuses initiatives existent et influencent positivement les sociétés françaises et allemandes en luttant contre toutes les formes de discriminations, qu’elles soient liées à l’origine géographique, sociale, à une religion, au genre, à l’état de santé ou à l’orientation sexuelle. Les membres du réseau ont organisé plus de 500 projets franco-allemands et ainsi atteint plus de 7000 jeunes depuis 2006 ! Ces jeunes participant-e-s sont autant d’ambassadrices et d’ambassadeurs du vivre ensemble et de la richesse de la pensée interculturelle. Il s’agit maintenant d’imaginer ensemble l’avenir du réseau pour continuer le travail de promotion de la diversité et de la participation dans nos deux pays.

Dans le cadre de cette 10ème rencontre, les membres du réseau se sont réuni pour discuter des enjeux actuels du travail international de jeunesse pour promouvoir la diversité et la participation.

Le programm de la rencontre

En raison des attentats qui ont touché Paris le 13 novembre dernier, le format de la rencontre des 10 ans du réseau « Diversité et participation » a dû être adapté.

Jeudi 12 novembre

Après la cérémonie d’ouverture au cours de laquelle près de 120 personnes ont été accueillies par les Secrétaires généraux de l’OFAJ  Béatrice Angrand et Markus Ingenlath ainsi que par Cédric Dawny, élu en charge de la jeunesse à la Mairie du 18ème, et Adji Ahoudian, adjoint au Maire, en charge de la Politique de la Ville à la Mairie du 19ème, a eu lieu la diffusion du film «  10 ans de réseau diversité et participation ». Cette projection a été suivie d’une présentation de la situation actuelle du réseau par Florian Fangmann, Directeur du Centre Français de Berlin et Borris Diederichs, chargé de projets Diversité et participation à l’OFAJ.

Pendant le Café mondial sur le thème des « enjeux actuels du travail international de jeunesse pour promouvoir la diversité et la participation » les membres du réseaux ont pu échanger avec Markus Ingenlath et Béatrice Angrand (OFAJ), Christel Hartmann-Fritsch (Fondation Genshagen), Mireille Gras (Erasmus + Jeunesse en action), Thibaud Bry (Conseil français des personnes Handicapés pour les questions européennes), Jouanna Hassoun (Association Miles et militante pour la cause des personnes réfugiées), Marie Krumpe Goldsztejn (Osez le féminisme!), Julie Bois et Benoit Gobin (SOS-Homophobie).

Vendredi 13 novembre

Quatre workshops thématiques ont permis aux membres du réseau de s’entretenir sur les évolutions actuelles et les méthodes :

  • Comment aborder le thème pluriel de l’histoire et de la mémoire dans les rencontres interculturelles de jeunes ?
  • Education à la consommation : comment transmettre aux jeunes les compétences, comportements et connaissances indispensables à la vie dans nos sociétés de consommation ?
  • Quelle réponse pédagogique à la question : « Je suis Charlie/Je ne suis pas Charlie » ?
  • Les jeunes, la gentrification de leurs quartiers et le travail international de jeunesse

Dans l’après-midi, les visites de projets ont, elles-aussi, ont apporté un aperçu du travail de jeunesse effectué sur place : 

  • Ville de Clichy-sous-Bois
  • Centre musical Fleury Goutte d’Or
  • Centre LGBT* Paris-Île-de-France (à partir de 17h00)
  • 104 - fabrique artistique et culturelle
  • Centre social Riquet
  • Visite d’un lieu de luttes de l’immigration : Place Saint Bernard-Saïd Bouziri
  • La péniche Grande Fantaisie

Environ 80 membres du réseau ont assisté au match amical France-Allemagne au Stade de France. Ils ont tous pu rejoindre leurs hébergements sains et saufs.

Samedi 14 novembre

Les membres du réseau se sont retrouvés samedi matin pour discuter du déroulé de la suite du programme. Au vu des événements de la veille, il a été décidé de continuer la rencontre mais sous une forme adaptée.

En raison de la fermeture de la Mairie du 18ème, le programme de l’après midi a continué dans les locaux de l’association „Les Poussières“ à Aubervilliers.

Les attentats de la veille (et les possibles réactions à ceux-ci) ont été abordés par un groupe en Open-space. Certains membres ont pu visiter „l’Atelier Kuso“, d’autres ont évalués les workshops et visites de projets et les actualités du Centre Français de Berlin et de l’OFAJ ont été présentées. La Kreuzberger Initiative gegen Antisemitismus (KIGA) a ensuite présenté ses approches méthodiques. Pour clore cette journée, les membres du réseau ont pu assister, comme prévu, à une performance de danse et de peinture en live de l’association GDO (Gread dancers overflow Bobigny).

Dimanche 15 novembre

Cet anniversaire des 10 ans du réseau, marqué par les terribles événements du 13 novembre, s’est clôturé par une bourse aux projets et une discussion autour des perspectives.  Malgré les discussions les participants sont tombés d’accord sur un point : continuer le travail du réseau, maintenant plus que jamais !

Liens utiles

Pour plus d’informations sur le réseau, consultez la page dédiée : www.di-pa.org

Plus d'infos sur l'appel à projets « Diversité et participation »

Télécharger le programme détaillé

Lisez également le MAGAZINE OFAJ #2.2015 – Les 10 ans du réseau Diversité et Participation

La vidéo "10 ans du réseau diversité et participation"

 

 

  • Les goodies OFAJ attirent tous les regards avant le début du programme.

    Les goodies OFAJ attirent tous les regards avant le début du programme.

  • Diversité, participation, égalité de chances - toutes ces notions ont été discutées dès le premier jour, grâce à des tours de table auxquels a également participé Markus Ingenlath, Secrétaire général de l'OFAJ.

    Diversité, participation, égalité de chances - toutes ces notions ont été discutées dès le premier jour, grâce à des tours de table auxquels a également participé Markus Ingenlath, Secrétaire général de l'OFAJ.

  • Le réseau franco-allemand « Diversité et Participation » réunit des actrices et acteurs du travail de jeunesse de France et d’Allemagne dans le but favoriser la mobilité internationale des jeunes.

    Le réseau franco-allemand « Diversité et Participation » réunit des actrices et acteurs du travail de jeunesse de France et d’Allemagne dans le but favoriser la mobilité internationale des jeunes. 

  • Le meilleur moyen d'appréhender les idées importantes : les animations et le ludique.

    Le meilleur moyen d'appréhender les idées importantes : les animations et le ludique. 

  • Visite au Lycée Alfred Nobel de Clichy-sous-Bois: les lycéens nous présentent leur atelier.

    Visite au Lycée Alfred Nobel de Clichy-sous-Bois: les lycéens nous présentent leur atelier.

  • A l'association ARIFA de Clichy-sous-Bois, on apprend à mieux connaître le travail des médiatrices socio-culturelles.Im Verein ARIFA in Clichy-sous-Bois wurden die Teilnehmer mit der Arbeit von soziokulturellen Trainern vertraut gemacht.

    A l'association ARIFA de Clichy-sous-Bois, on apprend à mieux connaître le travail des médiatrices socio-culturelles.Im Verein ARIFA in Clichy-sous-Bois wurden die Teilnehmer mit der Arbeit von soziokulturellen Trainern vertraut gemacht.

  • Les attentats de Paris nous montrent à quel point une politique inclusive est essentielle afin de rendre la société plus juste et plus participative.

    Les attentats de Paris nous montrent à quel point une politique inclusive est essentielle afin de rendre la société plus juste et plus participative.