Accessibilité

Taille du texte:

Current Size: 100%

Affichage:

  • Contrasté
  • Standard

Prolongation d’une coopération fructueuse : BASF est partenaire pour la quatrième année consécutive de la Journée Découverte

Ce lundi 9 octobre, les Secrétaires généraux Béatrice Angrand et Markus Ingenlath, le Directeur général de BASF France, Thierry Herning, ainsi que le Directeur de la Communication et du Développement durable de BASF France, Jean-Marc Pétat, ont signé la prolongation pour une année supplémentaire de la convention de partenariat entre BASF France et l’OFAJ dont le début remonte maintenant à l’année 2014 .

BASF est pour la quatrième année consécutive le partenaire officiel et exclusif de la Journée Découverte qui débutera lors de la Journée franco-allemande du 22 janvier prochain et se poursuivra jusqu’à la fin du mois de juin 2018.

« A travers ce partenariat, nous réaffirmons notre engagement pour la mobilité professionnelle, l’apprentissage des langues étrangères et les expériences de travail à l’étranger. Une démarche qui s’intègre pleinement au soutien de BASF au couple franco-allemand comme socle de la construction européenne » souligne Thierry Herning, Directeur général de BASF France.

Depuis la création de la Journée Découverte en 2006, plus de 40.000 élèves ont participé à ce projet. Pour la seule année de 2017, ce sont plus de 5.800 jeunes en France et en Allemagne qui ont découvert le monde du travail franco-allemand dans les deux pays dans le cadre de cette Journée Découverte et ont été informés sur les perspectives d’emploi dans ce domaine.

« La Journée Découverte représente une opportunité d’augmenter l’intérêt des jeunes pour la mobilité internationale, notamment ceux pour lesquels l’accès y est restreint. Nous nous félicitons que cette fructueuse coopération avec BASF ait permis à ces derniers, bien souvent éloignés de la mobilité car ils rencontrent des obstacles financiers, sociaux ou géographiques, de participer au programme : ainsi, en 2017, ils représentaient un tiers des 5 800 élèves concernés », rappellent Béatrice Angrand et Markus Ingenlath, les Secrétaires généraux de l’OFAJ.