Accessibilité

Taille du texte:

Current Size: 100%

Affichage:

  • Contrasté
  • Standard

Rencontre franco-allemande de jeunes « 100 ans après la Première Guerre mondiale » sur le site du Hartmannswillerkopf

Le 3 août dernier, une étape franco-allemande importante du centenaire a été commémorée. 100 ans jour pour jour après la déclaration de guerre de l’Empire allemand à la France, le Président de la République française François Hollande et le Président de la République Fédérale d’Allemagne Joachim Gauck se sont rencontrés sur le site de Hartmannswillerkopf (Vieil-Armand), dans le sud de l’Alsace, lieu qui fut le théâtre d’âpres combats durant toute la guerre et en conserve aujourd’hui encore des traces. Des milliers de jeunes gens y ont laissé la vie.

L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) a été sollicité par la Mission du Centenaire et par le Comité du Monument National du Hartmannswillerkopf pour organiser une rencontre de jeunes à cette occasion. Ce rassemblement de 100 participants âgés de 16 à 22 ans de France et d’Allemagne, a été réalisé en coopération avec l’association allemande Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge et la Fédération nationale des Francas (France).

Trois jours durant, les jeunes ont appris à se connaître et ont eu l’occasion de se familiariser avec la thématique lors d’ateliers, de visites et de rencontres avec les historiens Gerd Krumeich et Nicolas Offenstadt. Répartis en six groupes, les jeunes participants ont appréhendé le sujet par l’art et la créativité. 

Jeudi 31 juillet

Les participants ont été accueillis à 18h au CEEJA (Centre Européen d'Etudes Japonaises d'Alsace). Après une courte présentation du programme et un cocktail dînatoire, ils ont appris à se connaître et sont entrés en contact avec la thématique au moyen d'animations linguistiques.

Vendredi 1er août

Les participants ont eu le loisir d'appréhender le centenaire de la Première Guerre mondiale et le travail de mémoire sous l'angle artistique et créatif lors de six ateliers avant de participer à un décryptage historique au Hartmannswillerkopf pendant l'après-midi. Au programme : visite de l'Abri-Mémoire de Uffholtz, du cimetière militaire de Cernay et du Musée Serret de Saint-Amarin.

Un atelier « Théâtre » animé par Martin Weller, animateur-théâtre et comédien, et par Garance Thauvin, formatrice interculturelle, a pour objet d’élaborer des scènes sur le thème du pacifisme en 1914 et en 2014.

Un atelier « Graffiti » a pour but de créer, avec les artistes Mathieu Durget und Peter Klar, une fresque colorée pour délivrer un message de paix, de tolérance et d'espoir pour le futur.

Un atelier « Photo »  s’intéressere aux lieux historiques, à l’ancien champ de bataille du Hartmannswillerkopf, aux cimetières militaires allemand et français ainsi qu’aux autres ateliers, afin de montrer la diversité et le développement de la mémoire par l’intermédiaire des photos, dans une petite exposition finale. Cet atelier est animé par Julie Morestin et Sebastian Steinebach du Volksbund et le photographe Boris Bocheinski.

Un atelier « Théâtre en mouvement » animée par la danseuse Kathrin Keusch, la comédienne Anne Hoffmann et la pédagogue Marielle Cartiaux se saisit des questions de frontières et de nationalismes, invite les jeunes à réfléchir sur leur rôle dans le maintien de la paix et ce que peut être le vécu de la guerre, qu’ils ne connaissent aujourd’hui qu’au travers des médias. Cet atelier prend la forme d'improvisations en mouvements et en paroles, de voyages imaginaires et d'interviews pour développer une pièce présentée lors d’une performance finale.

Un atelier « Musée 2114 » vise à imaginer ce que serait un musée consacré au centenaire de la rencontre franco-allemande 2014 en... 2114. Les participants, en interrogeant la vision que nous avons aujourd'hui de 1914, sont amenés à réfléchir aux modes de transmission de l'histoire et de la mémoire : photos, témoignages, monuments, etc. Ils interrogent leurs propres pratiques d'information et de communication, et livreront ainsi une documentation originale de la rencontre. L’atelier est animé par Ludovic Fresse de l’association « rue de la mémoire » et Inès D’Erceveille, formatrice interculturelle.

Un atelier « Slam/BD », enfin, part des représentations des participants – issues de visites de musée, d’objets, de livres, de cours d’histoire etc. - pour construire et raconter « leur » propre histoire de la guerre 14-18 et de ce qu'elle leur a laissé et apporté pour l'avenir, son empreinte mais aussi ses enseignements, les frontières et les clivages, les changements apportés, la paix fragile, pour écrire un slam et l’accompagner d’une BD, réalisée avec Seid Mokrani. Iris Keller - slameuse et marionnettiste de Stuttgart et Brice Verdure, slameur du collectif « Slam Tribu » et musicien de Reims, encadrent cette création poétique jusqu'à sa performance scénique.

Samedi 2 août 

En ce troisième jour, le travail en atelier a continué. L'objectif était de pouvoir présenter la réflexion et le travail effectué dimanche, à l'issue de la rencontre des chefs d'Etat, François Hollande et Joachim Gauck, au Hartmannswillerkopf. Au cours de la journée, les participants ont également rédigé le message de paix qu'ils ont remis lors de la cérémonie officielle du lendemain. L'après-midi, les participants ont eu la possibilité d'échanger avec deux historiens de la grande guerre, Gerd Krumeich et Nicolas Offenstadt. Point d'orgue de la journée, les jeunes ont lâché 100 lampions symbolisant la réconciliation et la paix lors de la Fête de la lumière de Vogelgrun. Béatrice Angrand, Secrétaire générale de l'OFAJ, y a pris la parole.

Dimanche 3 août

Ce dimanche 3 août a constitué le temps fort de ces journées de commémoration. Les jeunes avaient rendez-vous au Hartmannswillerkopf / Vieil-Armand pour remettre leur message de paix aux Présidents François Hollande et Joachim Gauck.

 « Nous, jeunes de France et d'Allemagne âgés de 16 à 22 ans, sommes aujourd’hui rassemblés devant les sépultures de soldats tombés pendant la Première Guerre mondiale il y a 100 ans. Nous souhaitons transmettre ce message aux générations futures. Nous ressentons au sein de la jeunesse un fort désir d'avancer sur le chemin de la paix. Nous le prouvons par notre volonté d’apprendre à connaître d’autres pays et leurs cultures. La meilleure manière d'approfondir les liens entre les peuples est de favoriser les relations directes entre les jeunes grâce à des programmes d’échange.

Nous sommes l'avenir !

La situation était bien différente il y a 100 ans. Des millions de jeunes de notre âge ont perdu la vie dès le début de cette terrible guerre. Les rêves de toute une génération ont été fauchés sur les champs de bataille. En dépit de cette violence extrême, certains soldats européens rêvaient d'un avenir pacifique, d'une lumière dans cette nuit infinie.

La paix et l’amitié entre les peuples ne sont pas une évidence. C’est pourquoi il est de votre devoir de préserver ces échanges entre les cultures et de les enrichir notamment par des rencontres de jeunes. Face à toutes les guerres qui gangrènent le monde, luttez contre la haine, bâtissez des liens et apprenez la langue de l'autre afin que chacun puisse vivre en paix.

Toi qui lis ces lignes, la paix est entre tes mains.

Franchis tes propres frontières ! »

Lundi 4 août

L'heure du départ a sonné. Chacun repartira la tête pleine de souvenirs, de rencontres et avec la volonté de préserver et construire la paix, dont le prix amer reste aujourd'hui dans toutes les mémoires.

De 2014 à 2018, l'OFAJ soutient de nombreuses actions et projets autour de la commémoration de la Grande Guerre, par exemple dans le cadre de l'appel à projet « 100 ans après la Première Guerre mondiale - 100 projets pour la paix en Europe ».

La rencontre franco-allemande de jeunes « 100 ans après la Première Guerre mondiale » en images

  • Gruppenphoto im Hartmannswillerkopf

    Photo de groupe au Hartmannswillerkopf

  • Donnerstagmorgen: Die Graffiti-Wand wird aufgebaut.

    Jeudi matin : Le mur de graffiti est en construction.

  • Die Teilnehmer lernen sich kennen und tauschen sich zum Programm aus.

    Les participants apprennent à se connaître et échangent sur le programme.

  • Spurensuche in Cernay

    Décryptage historique à Cernay

  • Deutscher Soldatenfriedhof

    Cimetière militaire allemand

  • Spurensuche in Cernay

    Décryptage historique à Cernay

  • HWK-9-Guide

    HWK-9-Guide

  • HWK-10-Saint Amarin

    HWK-10-Saint Amarin

  • HWK-11-Abri mémoire

    HWK-11-Abri mémoire

  • HWK_12_Montgolfière

    HWK_12_Montgolfière

  • HWK_13_lampion

    HWK_13_lampion

  • HWK14_Présidents

    HWK14_Présidents

  • HWK_13_Le groupe

    HWK_13_Le groupe