Marion PERREFORT
Anthropos
ISBN 2-7178-4263-2
164 p.
2001

Dire que l'allemand est "guttural" et "dur" sont des lieux communs de l'argumentation quotidienne cherchant à justifier le peu d'intérêt, voire le peu d'amour pour cette langue en France. A la représentation fataliste d'un apprentissage difficile en raison de propriétés immanentes à la langue s'associe souvent un profil d'apprenant bien particulier, se distinguant par des qualités de rigueur et de sérieux.

Prenant appui sur des échanges verbaux spontanés recueillis dans le cadre de rencontres franco-allemandes, cet ouvrage cherche à montrer la complexité et l'ambivalence des représentations associées aux langues étrangères et maternelles, tant du coté français que du coté allemand. Il analyse l'ancrage historique et social des images, leur articulation avec les pratiques communicatives réelles et s'interroge sur les répercussions identitaires et culturelles de la communication en situation de contact interculturel. Les questions posées dans ce livre apparaissent comme fondamentales en vue d'une évolution et transformation des représentations de la langue allemande et de ses locuteurs, en particulier en ces temps difficiles que connaît l'enseignement de la langue allemande en France.

Professeur de linguistique allemande à l'Université de Franche-Comté et directrice de la section d'allemand, Marion PERREFORT travaille depuis longtemps avec l'OFAJ où elle a effectué des recherches sur le terrain et animé des stages de formation interculturelle d'enseignants et de formateurs.