Taille du texte:

Taille actuelle: 100%

Affichage :

50 jeunes volontaires ont rendez-vous pour la Coupe du Monde de Football Féminin, Allemagne 2011



Publié : 26.05.2011

Après le Mondial de 2006, l’Allemagne accueillera à nouveau cet été un grand événement sportif : la Coupe du Monde de Football Féminin (FIFA™).  L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), fort du succès des programmes mis en place il y a cinq ans, notamment grâce à son programme de volontaires, revient sur le terrain en partenariat avec la Fédération Française de Football (FFF) et le Comité d’organisation de la Coupe (CO).

En effet, grâce à ce partenariat, 50 jeunes Français rencontreront, des volontaires allemands autour de cet événement sportif. Ils prêteront main forte tant aux joueuses qu’au public dans les villes où se rendra l’équipe nationale de France.
Pour l’OFAJ, en plus de l’aspect sportif, cet événement doit être l’occasion d’une rencontre sur le plan interculturel et linguistique.

Afin de préparer les jeunes volontaires sélectionnés à cet événement, l’OFAJ et ses partenaires, ont organisé les 29 et 30 avril à Paris une formation franco-allemande. Retrouvez-les dans la vidéo !

La Coupe de Monde de Football Féminin se déroulera du 26 juin au 17 juillet 2011 en Allemagne. Et le 5 juillet, date anniversaire de la création de l’OFAJ, les équipes de France et d’Allemagne se rencontreront à Mönchengladbach.

Pour l'occasion l'OFAJ met en ligne les portraits des jeunes volontaires (voir diaporama en page d’accueil).

Avant le premier coup de sifflet, révisez votre allemand, découvrez les regards croisés dans le glossaire OFAJ "Football" !

Plus d'informations : http://www.fff.fr/international/autres_compint/535854.shtml et http://www.fifa.com/womensworldcup/

 

***

Première journée - Vendredi, 29 avril 2011

« Dans le programme de volontaires, il y a une règle traditionnelle : tout le monde se tutoie ! » Stephanie Schulte, membre de la commission d’organisation de la Coupe du monde féminine 2011 de la FIFA, trace le cadre du séminaire de préparation des volontaires allemands et français le 29 et 30 avril à Paris.

Après les paroles de bienvenue adressées entre autres par Fernand Duchaussoy, président de la Fédération Française de Football, les trente futurs volontaires se mettent au travail. Le premier jour de la formation est consacré à se familiariser, grâce à des présentations Power Point, avec les structures des différentes organisations partenaires qui ont permis à ce programme d’exister : l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), représenté par sa secrétaire générale Béatrice Angrand, la Fédération Française de football (FFF), représentée par son président Fernand Duchaussoy et la commission d’organisation de la Coupe du monde féminine de la FIFA, représentée par Stephanie Schulte.

Christophe Merkel (FFF) souligne que les objectifs de cette formation comportent aussi les difficultés que rencontreront les volontaires, qu’il s’agisse des barrières linguistiques, de la timidité ou de la méconnaissance du véritable contenu de leurs tâches. On attendra d’eux adaptabilité et réactivité afin de pouvoir y faire face. Mais il en est sûr : à la fin de leur séjour en Allemagne, ils auront acquis non seulement les compétences nécessaires à l’organisation d’une grande manifestation mais aussi une ouverture d’esprit particulière vis-à-vis des autres cultures.

© OFAJ/DFJW

Témoignages de volontaires :

"C'est un peu ça: de réunir le foot et l'Allemagne – c'était une chance!"
"J'ai envie de parler, j'ai envie de rencontrer plein de gens, j'ai envie d'aider surtout. C'est quelque chose d'extraordinaire!"
"Je vais voir souvent des matchs en Allemagne et pouvoir participer dans l'organisation, je trouve ça génial!"

- Torben Jost, Volontaire OFAJ

Deuxième journée - Samedi, 30 avril 2011

Au matin du 2e jour, après les paroles de bienvenue de la secrétaire générale de l’OFAJ, Béatrice Angrand, les exigences sont élevées : « Aujourd’hui, nous allons davantage approfondir et j’attends des contenus très concrets ! », déclare Annika, étudiante en sciences politiques à Berlin. Il y a de l’urgence dans l’air, les volontaires veulent passer à l’essentiel. L’ambiance est attisée par Stephanie Schulte (commission d’organisation de la Coupe du monde féminine 2011 de la FIFA) et Nicolas Peretti (OFAJ) qui racontent avec chaleur les expériences qu’ils ont vécues eux-mêmes en tant que volontaires en 1998 et en 2006 et celles qu’ils font aujourd’hui en tant que collaborateurs des structures organisatrices.

Heureusement, d’autres représentants de l’OFAJ et de la commission d’organisation répondent au flot de questions des volontaires avides de savoir : où et comment vais-je être logé ? Quelles seront mes tâches exactement ? Et qu’est-ce qu’on aura à manger ? Cela tombe bien que toutes les sources d’informations se retrouvent à Paris aujourd’hui.

Judith Leyener, responsable des volontaires pour la ville d’Augsbourg, précise : « Les volontaires doivent faire connaissance, être préparés à leur mission, obtenir les informations adéquates dont ils auront besoin afin de remplir leur tâche par la suite. Savoir ce qui m’attend, ce qui va m’arriver une fois que je serai en Allemagne. Ce sont d’une part bien sûr des questions organisationnelles. Ils doivent savoir quels sont leurs interlocuteurs et à quelles institutions ils ont affaire et il faut qu’ils sachent aussi tout simplement : ‘Okay, je serai où et quand ?’ Mais nous leur donnons aussi des informations sur les tenants et les aboutissants de la structure organisationnelle nécessaire lors d’une manifestation de cette ampleur. »

Il y a l’excitation ambiante, il faut s’appliquer à prendre des notes et le flot d’informations : on a la tête qui tourne. L’OFAJ a la bonne idée de proposer un jeu interculturel : Nadia Inoubli anime le jeu « Molécule d’identité » qui permet aux participants de faire connaissance mais aussi de prendre conscience de la diversité de leurs identités culturelles, avant que l’après-midi ne se poursuive par des questions et des réponses, des échanges et des discussions.

© OFAJ/DFJW

« Parce que j’étais déjà volontaire en 2009 lors du Mondial d’athlétisme à Berlin. C’est ce qui fait que j’ai posé ma candidature. Et ça a marché ! »
« Ce qui crée des liens quand on participe à de tels événements, c’est que les gens qui s’y retrouvent ont fait des expériences semblables et ont la même motivation. »
«  Quand on voit que, c’est vrai, les gens sont vraiment motivés, ils ont envie de participer à tout ça – c’est à cela que sert aussi une telle manifestation. »

Ne ratez pas notre vidéo !

- Torben Jost, Volontaire OFAJ

Retour à la liste
Mentions légales Plan du site