Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Le 11 novembre 2014 n'appartient pas encore au Centenaire au sens strictement chronologique. Il sera l’occasion de commémorer le 96e anniversaire de l’Armistice et de rendre hommage à tous les combattants de la Première Guerre mondiale, quelle que soit leur nationalité. S'il appartient déjà au Centenaire au sens large, c'est parce que l'année 2014 est une année de synthèse commémorative en France, ponctuée de temps forts à l'échelle nationale et internationale, s'inscrivant dans la même logique de synthèse commémorative que les commémorations du Bicentenaire de la Révolution Française (qui ont servi de modèle à ce programme). Ce choix assumé par la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale, plutôt que d'imposer un calendrier commémoratif calé sur la chronologie des événements, permet de faire de l'année 2014 un moment intense de commémoration et de réflexion sur toutes les dimensions de la Première Guerre mondiale, saisie dans sa globalité. Aussi ce 11 novembre 2014 aura-t-il une importance toute particulière.

Les cérémonies qui auront lieu en France se dérouleront à Paris, le matin, et sur le site de Notre-Dame-de-Lorette dans le Pas-de-Calais, dans l’après-midi. Les deux axes forts de cette commémoration seront la jeunesse, particulièrement mise à l'honneur dans cette année de commémoration, et l'ouverture à l'international.

L'Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) se joindra à cette journée de commémoration qui s'inscrit dans un axe particulièrement important de son travail : la transmission de l'histoire et de la mémoire aux jeunes générations dans une optique multiperspectiviste (une approche qui souligne et explique la dimension plurielle des mémoires et des approches de l'histoire, mais qui s'efforce également de prendre en compte la diversité des perspectives des jeunes eux-mêmes, rappelant que tout point de vue est « situé »). Dans le contexte de la réconciliation franco-allemande, le travail de mémoire auprès des jeunes n'a pas toujours été une évidence, tant la nécessité d'éviter les conflits rendait malaisé le travail sur les représentations et les mémoires divergentes. Or le travail de mémoire est une étape indispensable pour la compréhension interculturelle. C'est à cette fin que l'OFAJ et ses partenaires ont développé des outils et des méthodes visant à faire des questions d'histoire et de mémoire des vecteurs de formation citoyenne et d'éducation à la paix, dans une dimension non seulement franco-allemande mais aussi européenne et internationale. Car travailler sur les moments les plus conflictuels de l'histoire dans le cadre de rencontres interculturelles fournit aux jeunes générations des clés de compréhension de nos sociétés contemporaines et de leurs héritages multiples et favorise l'apprentissage d’autres modes de résolution des conflits, en faisant intervenir des méthodes participatives les invitant à coopérer au sein de groupes hétérogènes.

Le Président de la République française lancera cette journée de commémoration au palais de l’Élysée en remettant le prix du concours des « Petits artistes de la Mémoire » aux jeunes lauréats. L'hommage traditionnel sera rendu à Georges Clemenceau. François Hollande se rendra ensuite sur la tombe du soldat inconnu, où il déposera une gerbe et ravivera la flamme.

Dans l'après-midi, le Président de la République française inaugurera le mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette, aussi appelé « Anneau de la mémoire ». À l’initiative du Conseil régional du Nord-Pas de Calais, ce monument a été édifié pour rendre hommage aux 580 000 combattants tombés sur les champs de bataille de cette région durant la Première Guerre mondiale. Leurs noms y sont gravés par ordre alphabétique, sans distinction de nationalité, de grade ou de religion, commémorant ainsi une mémoire mondiale de la Grande Guerre. Une série de projets pédagogiques internationaux portés par des jeunes de différents pays seront présentés à cette occasion.

Plus d’informations sur nos actions dans le cadre du Centenaire sur notre plateforme 1914-2014 : http://grandeguerre.ofaj.org/