Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

La rencontre a débuté jeudi après-midi avec la cérémonie d’ouverture réunissant l’ambassadrice de France en Allemagne, Madame Anne-Marie Descôtes, le secrétaire général de l’OFAJ, Monsieur Markus Ingenlath, le directeur de la chambre des métiers à Berlin, Monsieur Ulrich Wiegand, la directrice de département pour la jeunesse du Sénat de Berlin, Kirstin Fussan et l’inspecteur d’académie de Paris, Monsieur Peter Steck.  

Les intervenants de la table ronde ont ensuite eu la chance, en tant que jury, de déguster des pâtisseries confectionnées par de jeunes apprentis lors d’un échange franco-allemand.

Afin de découvrir quelques actions emblématiques du travail social de jeunesse berlinois, les participants ont démarré la deuxième journée de la rencontre par les visites de sept structures (Adolf-Reichwein-Schule ; Campus Rütli ; Inklusionshotel Rossi ; Outreach – Mobile Mädchenarbeit ; AWO Refugium im Park Center Herzberge ; KIgA - Kreuzberger Initiative gegen Antisemitismus ; RAA – Regionale Arbeitsstellen für Bildung, Integration und Demokratie).

Le soir, la salle de cinéma du Centre Français a accueilli « Fluidifions la street », spectacle de hip-hop réalisé par des jeunes allemands (association Street Dance Connection) et français (association Ghetto Style).

Le samedi matin, les participants se sont réunis en petits groupes pour prendre part à cinq ateliers aux thèmes variés : la coopération scolaire-extrascolaire ; la pédagogie de projet ; l’insertion professionnelle et le travail international de jeunesse ; la stratégie « Inclusion et Diversité Erasmus+ » ; la présentation de la recherche-action sur les discriminations menée à Aubervilliers ainsi que du travail de l’association Life e.V. contre les discriminations et en faveur de la diversité dans les établissements scolaires.

L’après-midi était consacré à une bourse aux projets afin de permettre aux participants de rencontrer des partenaires et de mettre en place de nouveaux projets de rencontres franco-allemandes. La journée s’est terminée par un repas convivial dans un restaurant bavarois.La dernière journée était réservée à l’évaluation de la rencontre et à la préparation de la 12ème rencontre qui aura lieu en France en 2018.