Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

A l’occasion du Centenaire de la Première Guerre mondiale, l’OFAJ s’engage dans une série d’actions d’importance. La Grande Guerre ayant un statut mémoriel différent en France et en Allemagne, il s’agit d’un défi interculturel dans lequel l’OFAJ entend jouer un rôle de médiateur, au service d’une identité européenne fondée sur une mémoire partagée.

Le président de la République française, François Hollande, a invité les représentants des anciens pays belligérants à se réunir le 14 juillet à Paris pour prendre part au défilé et aux cérémonies officielles de la Fête Nationale, dans un esprit de paix et de réconciliation.

Parallèlement aux délégations officielles et militaires, 4 jeunes civils de 18 à 25 ans de chaque pays ayant été impliqué dans la Première Guerre mondiale seront invités à prendre part à ces festivités et à participer à une grande procession civile pour la paix sur les Champs Elysées. Au total, près de 300 jeunes seront réunis à Paris pour vivre cette expérience unique.

L'OFAJ, fort de son expérience de la communication et de l’apprentissage interculturels, soutiendra activement la Mission du Centenaire dans l'organisation de ce grand rassemblement de jeunes. Une équipe d'animateurs interculturels et de jeunes volontaires de l'OFAJ proposeront aux jeunes, pendant toute la semaine, un programme d'animations linguistiques, d'activités interculturelles, d'ateliers de discussion sur les mémoires plurielles de la Première Guerre mondiale. Une Videobox sera mise en place pour recueillir les témoignages des jeunes et leur permettre de s'exprimer sur le sens de cette commémoration commune.

L’OFAJ a également été sollicité par la Chancelière allemande pour sélectionner parmi les anciens participants de ses programmes 4 jeunes civils qui représenteront l’Allemagne dans cette commémoration.

Nous sommes heureux de pouvoir vous présenter cette délégation, composée de :

  • - Cordelia Merkl

  • - Maik Wirtz

  • - Abdul-Samet Ünal

  • - Angelina Weitling

La délégation allemande était invitée vendredi 20 juin dans les locaux de l'Office franco-allemand pour la Jeunesse de Berlin afin de faire connaissance et de préparer au mieux cette importante rencontre. Les jeunes ont été invités à la Chancellerie pour un entretien avec Conrad Häßler.

La délégation allemande en quelques mots...

Cordelia Merkl, 20 ans, Volontaire à l’Office franco-allemand pour la Jeunesse à Paris, originaire de Mönchengladbach :

« A 16 ans, j’ai pris part au programme d’échange Brigitte pendant lequel j’ai passé 3 mois dans un internat en Picardie, et c’est ainsi que j’ai commencé à m’intéresser aux relations franco-allemandes. Quand j’ai obtenu mon bac, en 2013, j’ai décidé de quitter ma ville natale Möndchondgladbach (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) et de partir une année à Paris pour effectuer un volontariat à l’OFAJ. Ici, je vis en permanence au contact des relations franco-allemandes. Il me semble très important de pouvoir rencontrer des jeunes de pays différents, afin  d’acquérir un respect mutuel et une compréhension des autres cultures, pour que nous puissions dans l’avenir vivre ensemble dans la paix. C’est pour cela que je suis très heureuse de pouvoir participer aux festivités du 14 juillet. Pour moi, elles sont synonymes de réconciliation, de mémoire et de paix. »

Maik Wirtz, 20 ans, apprenti artisan en fabrication de piano et clavecin, Trèves :

« Je suis originaire d’Allemagne et je vis à Trèves dans le Land de Rhénanie-Palatinat. Actuellement, je suis une formation dans la fabrication de piano. Ce qui me plait avant tout dans ce métier, c’est de pouvoir lier la musique au travail manuel mais aussi de susciter l’enthousiasme des musiciens. L’amitié franco-allemande/européenne signifie beaucoup pour moi, parce que ce travail en commun est nécessaire et qu’il est important que la communauté soit présente pour s’aider mutuellement. J’aimerais participer au défilé car cela serait une expérience unique que je n’oublierais pas. Sans compter que je trouve cela merveilleux de fêter la paix et la réconciliation entre les pays et de pouvoir y participer. »

Abdul-Samet Ünal, 18 ans, lycéen à Berlin Neukölln :

« J'ai découvert les actions de l’OFAJ grâce à mes professeurs de français et Boris Bocheinski de l’association Clever. J’ai déjà travaillé indirectement avec l’OFAJ. J’ai en effet participé avec des amis au festival « Lights-Berlin » et nous avons, avec l’aide de Boris, installé des projections lumineuses pour l’anniversaire de l’OFAJ. C’était un super projet et une expérience incroyable.
Je tiens à remercier tout d’abord l’OFAJ qui a rendu possible cette participation au défilé.  C’est une fois de plus une occasion de découvrir, sous un nouveau jour, la ville de Paris, la culture française et de faire de nouvelles rencontres. Sans compter que cela va être une grande expérience qui restera gravée en moi. »

Angelina Weitling, 21 ans, étudiante en alternance dans le secteur transport et logistique, Berlin :

« A 15 ans, je suis partie vivre un an à l’étranger, en France. Je vivais dans une famille d’accueil près de Saumur. Après mon Abitur (équivalent du baccalauréat) j’ai réalisé un an de volontariat au niveau social à l’Info-Café Berlin-Paris de l’OFAJ. Actuellement, je suis une formation en alternance. J’étudie l’économie avec comme option la logistique et je travaille auprès de l’entreprise DHL Freight. Cela me plait dans le sens où c’est une alternative intéressante, qui permet d’associer aux études théoriques le savoir pratique grâce au travail de tous les jours. »