Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Que ce soit dans un cadre scolaire, professionnel ou amical, on peut être amené à coopérer avec des personnes de nationalités différentes. Extra, un magazine trilingue pour la jeunesse, en est un bel exemple. Initié en 2004, il a soufflé en 2014 sa dixième bougie. Hélène Maillasson, journaliste bilingue, dirige aujourd’hui le magazine en aiguillant une dizaine de journalistes en herbe. Lycéens ou étudiants, ces jeunes se réunissent à Metz, Sarrebruck ou Esch-sur-Alzet pour travailler à la rédaction d’articles sur l’actualité régionale et culturelle de la Grande Région Saar-Lor-Lux. Environnement, sorties culturelles, politique… les thèmes abordés sont variés pour ce journal diffusé quatre fois par an comme complément du samedi des quotidiens partenaires : le Républicain Lorrain, le Saarbrücken Zeitung et le Luxemburger Tageblatt.

Et le travail paye ! Le magazine remporte en 2005 le prix franco-allemand du journalisme des jeunes talents de la presse écrite, créé par l’OFAJ. 200 jeunes de langues différentes mais avec des intérêts communs se sont donc succédés au fil des années dans le comité de rédaction et en retiennent une expérience très enrichissante : « Aux comités de rédaction d’Extra, nous venions tous d’une même région mais grâce à nos différences culturelles, sociales ou linguistiques, chacun a pu apporter un regard nouveau sur l’espace Saar-Lor-Lux » indique Pauline Cavion, ancien membre de l’équipe de rédaction. Dans un groupe de travail multiculturel, les avis sur un sujet peuvent être très divergents et se confronter, une façon de se remettre en question et de s’ouvrir l’esprit…

Des conseils extras...

« Was? ich habe nicht verstanden! » Il n’est pas toujours facile de se comprendre et de s’entendre dans un groupe multiculturel ! Pour cela, nos Jeunes Ambassadeurs Communication qui eux aussi travaillent en équipe binationale vous donnent quelques conseils pour relever ce défi :

1. Connaître la langue du voisin

Pour travailler en équipe multilingue, il faut bien sûr communiquer ! La maîtrise d’une ou plusieurs langue(s) commune(s) est donc essentielle. Si vous avez encore un peu de mal, un seul mot d’ordre : l’entrainement ! Rappelez-vous des conseils de Coline pour apprendre une langue sans se fatiguer.

2. Etre à l’écoute

Ne vous fermez pas dans vos idées ! Au sein d’un groupe, une écoute attentive est primordiale pour pouvoir communiquer et éviter les malentendus ou conflits. Chaque individu est capable d’apporter un point de vue différent et des idées nouvelles sur un sujet. Etre à l’écoute des autres signifie également recevoir et accepter des critiques pour pouvoir s’améliorer par la suite.

3. Etre tolérant

Il ne faut surtout pas avoir peur de faire des erreurs, notamment dans l’autre langue, car tout le monde en fait ! Ne vous moquez pas de votre coéquipier mais expliquez lui sa faute ! C’est une très bonne opportunité pour ne plus la refaire et faire des progrès. De plus, les caractères peuvent être très différents dans une équipe, ce qui peut créer des tensions.

4. Avoir de la patience

Ce point est lié au précédent. Une langue ne se maîtrise pas en quelques jours… L’apprentissage requiert du temps et donc de la patience et de la tolérance envers soi-même, mais aussi envers les autres. Cela n’est pas toujours facile, surtout lorsqu’on n’arrive pas à se comprendre. La patience se gagne avec le temps, ne baissez pas les bras !

5. S’organiser

Le travail d’équipe demande de l’organisation. Pour cela, rien de mieux que de se mettre d’accord sur un sujet et de se répartir le travail ! On peut bien entendu demander de l’aide à l’autre si besoin. Cela permet de travailler efficacement et rapidement, et de profiter des compétences de chacun.

Rédigé par Marlène et traduit par Hanna, Jeunes Ambassadrices OFAJ Communication