Pourquoi avez-vous postulé à ce programme ?

[Phillip] Jusqu’à présent, mes seules expériences du terrain étaient sportives. Cette fois-ci, je voulais m'impliquer en tant que volontaire afin d'aider au bon déroulement de ce grand tournoi. J’ai donc postulé sans hésiter. Non seulement j’étudie le sport et le français, mais je viens de terminer mon année Erasmus à Nantes. J’étais donc motivé pour clore cette période en beauté en restant un mois de plus pour l’occasion. Cet événement sportif combine également deux aspects importants pour moi : d'une part le sport, parce que je joue au foot depuis l'âge de 5 ans et que j'ai toujours aimé ça, et d'autre part la France, parce que j'étudie la langue française et que j'aimerais prolonger l’occasion d’en apprendre davantage sur la culture, les gens et l'histoire.

[Dorian] Tout comme Phillip, mon année Erasmus à Nantes, qui s'est terminée en mai, a été le point de départ de mon engagement. Comme la Coupe du Monde a lieu en juin, prolonger mon séjour en France d'un mois était idéal.

Comment le volontariat est-il organisé ?

[Phillip] Après les modalités administratives, nous avons eu une première réunion avec tous les participants à Francfort, où l’OFAJ, le DFB (la fédération allemande de football) et le LOC (Local Organising Committee) se sont présentés. Par la suite, nous avons reçu des informations sur notre lieu de travail et notre logement. Dans le cadre de la candidature, il fallait choisir entre les 9 villes où se déroulent des matchs (par exemple Nice, Rennes, Lyon, Paris ou Montpellier) et donner ses préférences pour son lieu de résidence comme pour son domaine d’activité.

[Dorian] Après cette réunion, on nous a attribué des chambres dans une résidence universitaire. À Montpellier, nous sommes 250 volontaires, pour la plupart des étudiantes et étudiants ou des retraités.

Dans quel service avez-vous été affectés ?

[Phillip] Je suis responsable du public et j'ai plusieurs tâches à accomplir comme vérifier les billets d’entrée ou venir en aide aux spectatrices et spectateurs. Au cours de notre formation, j'ai reçu des informations sur le fonctionnement et le comportement à adopter.

[Dorian] Je fais partie de l'équipe marketing. Nous devons nous assurer que seuls les sponsors de la Coupe du Monde placeront leurs publicités dans le stade. Nous organisons également des animations en coopération avec les entreprises partenaires et prenons en charge les enfants qui accompagnent les joueuses.

Et quelle est l’ambiance en dehors des jours de match ?

[Phillip] Il y a une salle juste à côté du stade où l’ensemble des volontaires peuvent se retrouver, même en dehors des jours de match. La salle, qui est bien équipée, dispose notamment d’une table de ping-pong, de plusieurs canapés, ainsi que d'un écran où l'on peut suivre les matchs de l'équipe de France. L’équipe d’organisation a également préparé de petits événements et des jeux pour faciliter les rencontres entre les volontaires.

[Dorian] L'atmosphère de travail est très détendue ! Chacune et chacun est ouvert d'esprit, curieux et tout le monde partage le même amour du football. Nous voulons vivre et organiser un événement inoubliable. La coopération constante avec la population locale ne m’aide pas seulement au niveau de l’apprentissage de la langue, mais m’a aussi permis de découvrir la région. Au départ, j’ai eu beaucoup de difficultés à comprendre l’accent du Sud mais maintenant je m’y suis habitué. Outre le football, la ville et ses environs attirent également les touristes. Les jours off, il est donc possible de se détendre au bord de la plage, de visiter le centre historique de Montpellier et ses alentours ou de profiter du paysage.

Bien sûr, nous espérons que la finale opposera la France et l’Allemagne !

 

Découvre aussi les autres volontaires sur notre carte interactive.