Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.
Que traduisent les comportements électoraux des jeunes européens ? Sont-ils tous réellement las du débat politique et désillusionnés face aux promesses formulées par les partis ? Et qu’en est-il de la question intergénérationnelle en politique ? Quels sont les enjeux électoraux des élections fédérales allemandes ? L’Europe constitue-t-elle encore un enjeu électoral ? Qu’en est-il de la perspective franco-allemande et de l’interculturalité dans ces élections ?

80 « BarCampers », de France et d’Allemagne, se sont retrouvés du 13 au 17 septembre 2013 à Berlin pour en discuter, à l’occasion de la deuxième édition du BarCamp « Les jeunes et la politique – Je vote, donc je suis. »

A l’heure où la campagne pour les élections fédérales en Allemagne bat son plein, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) a souhaité permettre aux jeunes des deux pays de se retrouver et d’échanger sur leur perception des enjeux politiques et leur engagement citoyen.

Durant cette rencontre, les participants ont choisi eux-mêmes les thématiques du débat. L’OFAJ souhaite, en offrant un espace de discussion libre, favoriser le débat et développer de nouvelles idées autour de la participation politique des jeunes, sujet de société par excellence. 

Tout au long du week-end, les échanges ont pu être suivi sur Twitter avec le hashtag #bcdfjw et sur Facebook !

Les jeunes observateurs en campagne vous livrent également leurs impressions sur la manifestation :

Samedi 14 septembre 

Samedi matin, le GLS Sprachenzentrum a accueilli des BarCampers enthousiastes et motivés. Parmi eux si certains sont déjà des BarCampers chevronnés, d’autres sont encore novices. Dr. Markus Ingenlath, secrétaire général de l’OFAJ, a, lors d’une brève allocution, rappelé l’importance de l’année 2013 pour les relations franco-allemandes et l’institution. Il a également souligné le souhait de l’OFAJ d’offrir des espaces d’échange aux jeunes Français et Allemands et des outils pour s’adresser aux responsables politiques, tels le projet eParticipation ou les BarCamp. Les participants ont ensuite pu assister à un exposé introductif du Dr. Wolfgang Gaiser du Deutsches Jugendinstitut (dji) sur les jeunes et leur rapport à l’engagement politique en Allemagne et en France. Les participants ainsi introduits au sujet ont proposé de nombreuses sessions. Au cours de l’après-midi, les thèmes les plus variés ont été abordés : élections des moins de 18 ans, mobilité des jeunes, politique d’intégration ou l’humour en politique.

Retrouvez le plan des sessions de cette première journée ici :

Dimanche 15 septembre

Lors de cette deuxième journée de discussions, les participants ont proposé de nombreuses sessions sur l’Europe, la participation des jeunes en politique et les moyens à leur disposition pour s’engager ou encore sur le rôle et l’influence des médias et des nouvelles technologies sur la vie politique. Deux experts, appelés « joker » dans la terminologie du BarCamp, étaient également  présents pour échanger avec les jeunes. Le politologue, Dr. Marcus Obrecht, et l’un des co-auteurs du Zukunftsmanifest, Martin Speer, ont ainsi participé aux sessions et proposer des sujets de discussion. Parallèlement au BarCamp, certains participants se sont rendus aux manifestations politiques de la CDU, de la FDP, de la SPD et des Bündnis90/Die Grünen. Ce fut ainsi l’occasion pour les participants de découvrir différents formats de communication politique : les événements ouverts à tous et destinés à encourager les électeurs au vote et les événements réservés aux sympathisants et militants.

Retrouvez le plan des sessions de cette deuxième journée :

Lundi 16 septembre

Au cours de cette dernière journée du BarCamp, les BarCampers motivés ont proposé leurs derniers sujets de session et discuter sur les réseaux sociaux avant de se retrouver pour faire la synthèse de leurs expériences. Le temps fort de cette journée et du BarCamp fut la table ronde  intitulée « Les jeunes et les élections en France et en Allemagne : désir ou frustration ? ». Au cours de la première partie, quatre experts, le Dr. Wolgang Gaiser, du Deutsches Jugendinstitut, Nicolas Hubé, de Paris 1 Panthéon – Sorbonne, Lisi Maier du DBJR et Emmanuelle Bertrand du CNAJEP ont dressé le bilan de l’engagement politique des jeunes en France et en Allemagne et présenté des initiatives destinées à encourager une citoyenneté active. La seconde partie a permis un échange de vues politiques entre les représentants des mouvements de jeunesse des partis politiques. Ceux-ci ont ainsi présenté les moyens qu’ils utilisent pour encourager les jeunes à les rejoindre et pris position sur des thèmes comme le vote dès 16 ans ou le vote des étrangers.

Retrouvez le plan des sessions de cette deuxième journée :