Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) est profondément touché par la disparition de Claude Dilain, ancien maire de Clichy-sous-Bois, qui s’était engagé pour sa ville et les banlieues populaires. Il a par ailleurs soutenu sans relâche le projet pilote franco-allemand « Clichy-sous-Bois à la rencontre de Neukölln ». Claude Dilain est mort dans la nuit lundi au mardi 3 mars à l’âge de 66 ans.

En 2005, la petite ville de Clichy-sous-Bois, située à 15km de Paris, devint tristement célèbre. Elle fut le point de départ d’une vague d’émeutes qui se propagèrent ensuite dans toute la France. Pendant et à la suite à ces moments difficiles, Claude Dilain s’est engagé pour le dialogue avec les jeunes et a initié avec l’arrondissement berlinois de Neukölln et l’OFAJ un projet pilote multilatéral et pluridisciplinaire.

L’OFAJ exprime à la famille et aux habitant(e)s de Clichy-sous-Bois et d’autres villes de France ses sincères condoléances et souhaite honorer sa mémoire.

Un hommage républicain lui sera rendu samedi 7 mars, à 10h15, devant la mairie de Clichy-sous-Bois

Lisez un article du Monde retraçant sa carrière et son engagement républicain