Comment mettre la jeunesse au cœur du processus d’intégration européenne et pourquoi est-il si important de construire une culture commune de la mémoire ? Pourquoi l’OFAJ donne-t-il une place importante à l’échange interculturel et comment soutient-il les jeunes dont l’accès aux programmes de mobilité internationale est limité ? Et quoi de neuf du côté de l’éducation formelle, non formelle et informelle – l’OFAJ étant un des piliers de la formation interculturelle et internationale ? Autant de questions abordées par notre rapport d’activité, qui présente également les résultats chiffrés et les temps forts de l’année 2018. 

Vous pouvez recevoir le rapport d’activité sur demande ou le télécharger.