Bernard Stalter avait fait carrière « à l’allemande » : Sorti de l’école à 14 ans pour devenir apprenti coiffeur, il a ouvert son premier salon à Brumath, sa ville natale, en 1998. Il est devenu propriétaire de 3 salons à Brumath et Strasbourg avec une soixantaine d’employés.  

Président de la Chambre régionale de métiers du Grand Est, il est devenu en 2016 président de la CMA France. En 2017, il a été élu à la vice-présidence de l'Union européenne de l’artisanat et des PME. Il s’engageait à l’échelle européenne sur différents sujets, notamment l’homologation des diplômes, mais aussi sur des questions liées aux travailleurs détachés et sur la TVA. Il militait avec beaucoup de conviction et d’enthousiasme pour l’apprentissage dans l’emploi et la formation professionnelle afin de booster le développement économique des entreprises artisanales. Il pétillait d’idées pour rendre encore plus attractive la voie de l’apprentissage en France. La coopération étroite entre les Chambres de métiers et d’artisanat avec leurs structures homologues en Allemagne lui tenait réellement à cœur et il s’était engagé à renforcer le dialogue et l’échange concret entre nos deux pays.

L’OFAJ exprime à la famille ses sincères condoléances et souhaite honorer sa mémoire.

De nombreux projets d’échange pour apprentis entre les chambres allemandes et françaises au niveau régional et local sont subventionnés chaque année par l’OFAJ.