Ce lundi 21 juin 2021, le Conseil d’orientation de l’OFAJ, qui vient d’être recomposé, tenait sa session annuelle. Même si les membres auraient préféré une session en présentiel pour échanger de vive voix, le format en visioconférence a permis de donner lieu à des discussions dynamiques, enrichissantes et constructives – avec la perspective de relancer les échanges entre les jeunes de France, d’Allemagne et d’Europe.

Maxime Boitieux (CNAJEP) et Iris Nadolny (Deutscher Bundesjugendring) ont été élus à la présidence par les membres du Conseil d’orientation ; Swaroop Rao et Luca Wernert sont leurs suppléants et représentent la jeunesse au sein du Conseil d’orientation.

La flexibilité, la réactivité et l’appréhension de la crise, témoignés par l’OFAJ durant la pandémie de Covid-19, ont été expressément salués. Le Conseil d’orientation a souligné le soutien aux partenaires et l’engagement des agentes et agents. Dans un contexte marqué par l’impact de la crise sanitaire sur le secteur des échanges internationaux pour la jeunesse, la préparation de la reprise des mobilités et le projet de plan d’action 2022 ont donc été au cœur des discussions. Quant aux rencontres de jeunes : l’importance de l’éducation citoyenne et la prise en compte des objectifs concernant le développement durable ont été mises en avant. Alors que les jeunes ayant moins d’opportunités souffrent particulièrement des conséquences de la crise sanitaire, les membres du Conseil d’orientation se sont félicités du développement de la stratégie Diversité et Participation, qui prend – en ces circonstances – un relief particulier.

Le mandat du Conseil d’orientation s’achèvera en 2023, année des 60 ans du traité de l’Élysée et de l’OFAJ. Les travaux des trois prochaines années constitueront donc un moteur important pour la reprise des rencontres franco-allemandes et trinationales de jeunes.


Le Conseil d’orientation est constitué des représentantes et représentants français et allemands de la société civile, du secteur éducatif et universitaire, du secteur culturel, de l’économie, des ministères chargés de la jeunesse et des institutions franco-allemandes.