Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Un volontariat à l’étranger ne permet pas uniquement d’apprendre une langue ou de découvrir un environnement de travail. Le nouveau texte de travail de l’OFAJ montre que le Volontariat Franco-Allemand (VFA) a de fortes répercussions sur les jeunes participantes et participants. Mal du pays, malentendus interculturels, autonomie, réflexion sur soi-même : toutes ces expériences sont essentielles. Le groupe de recherche analyse également l’aspect politique de ce programme – créé à l’origine pour encourager l’engagement citoyen dans le pays partenaire. Une lecture à ne pas manquer pour en apprendre davantage sur les conditions, sur le cadre et sur les incidences du VFA.

Retrouvez ici le nouveau texte de travail