Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Un siècle après le début de la Première Guerre Mondiale, vendredi le 4 juillet, les Bleus et la Mannschaft se battront au Brésil pour une place en quart de finale de la Coupe du monde de football. Une épreuve pour l’amitié franco-allemande ?

Mais non ! C’est bien connu, rien ne peut séparer de vrais amis ! [en allemand “Gute Freunde kann niemand trennen” et c'est aussi une chanson populaire]. Pas de doute pour les Jeunes ambassadeurs OFAJ, l’amitié franco-allemande perdurera quelque soit le résultat du match. « Peu importe ce qu’il se passe vendredi, on s’aimera toujours, n’est-ce pas ? » demande Amélie, Jeune Ambassadrice OFAJ à Nancy. Niklas, Jeune Ambassadeur OFAJ à Stuttgart, ironise : « Oui, même si je suis désolé à l'avance... le côté français de mon cœur pleure déjà. » Une partie qui s’annonce haute en couleur !

L'amitié franco-allemande sera le cadets des soucis des joueurs demain. L’Allemagne veut à tout prix être sacrée championne du monde. Et les Bleus aussi ! Il faut dire que les sportifs ne sont pas partis jusqu’à Copacabana pour danser la samba. Un footeux anglais a dit : « Le foot, c’est simple : 22 hommes chassent un ballon pendant 90 minutes et à la fin, les Allemands gagnent». Ce qui n’est pas sans rappeler aux Français des souvenirs plutôt douloureux. La demi-finale de Séville par exemple, un très long match qu’ils ont perdu contre les Allemands aux tirs au but. Un traumatisme injuste. MAIS depuis, tout a changé ! Si l’on suit les commentaires de la presse, la France a les meilleures cartes en main. Elle est considérée comme favorite pour accéder au titre. Après une phase préliminaire très convaincante, les Bleus ont tout de suite imposé deux buts au Niger en huitième de finale. L’Allemagne a eu plus de mal. Il aura fallu attendre les prolongations pour voir les buts de la libération. Un score de 2 à 1 contre l’Algérie, sur le fil du rasoir. Les 16 équipes qui restent ne sont pas des troupes d’amateurs.

Ce sera donc croustillant ! Les Jeunes Ambassadeurs OFAJ conserveront – ou non! - leur sang-froid pendant le jeu, qu’ils regarderont en public avec des amis du pays partenaire – lesquels resteront, même après le match, de vrais amis ! ☺