Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

« J’ai toujours eu une grande affinité avec la France », déclare Julia, « peut-être est-ce parce que je viens de la Sarre et que j’ai ainsi grandi aux portes de la France. » Julia a maintenant 25 ans et déjà un bon nombre de projets franco-allemands avec l’OFAJ derrière elle. Son dernier projet en date fut le Forum de jeunes franco-germano-marocain « Prends ta planète en main ! » qui s’est tenu à Hambourg et qui fut pour elle une expérience toute particulière. Julia travaille elle-même dans le domaine du climat et a déjà eu l’occasion de se rendre à New-York, en Asie mais aussi à la Conférence pour le climat de Lima l’an passé en tant que conseillère pour les Maldives. Lors du Forum de jeunes à Hambourg, elle a ainsi pu allier ses passions pour le climat et les relations franco-allemandes. Assurer la modération des cérémonies d’ouverture et de clôture du Forum a été pour elle tâche toute naturelle.

A l’occasion de la COP21, qui se déroule en ce moment à Paris, certains participants au Forum d’Hambourg se sont rendus sur place en tant que Délégation de l’OFAJ, afin de présenter leurs 10 recommandations climat et de prendre part aux différents évènements de cette conférence.

Julia est également de la partie et espère qu’un accord ambitieux sera signé par tous les Etats, un fort consensus entre les petits Etats insulaires qui connaissent une menace directe, avec les grands émetteurs comme les Etats-Unis et la Chine mais aussi les pays nouvellement industrialisés qui consomment de plus en plus de gaz à effet de serre.

Elle espère aussi que l’Allemagne reviendra de la COP21 avec de nombreuses nouvelles idées, car encore beaucoup de choses pourraient être développées de manière durable : « Nous sommes sur le bon chemin, mais il y a encore beaucoup à faire. »

De plus, elle souhaite aussi retenir quelques nouvelles idées à Paris, comme elle l’a fait lors du Forum de Hambourg. Julia a déjà de l’expérience professionnelle dans le domaine du climat et plaide actuellement pour la prévoyance de catastrophes, ainsi est-elle déjà très documentée sur le sujet, de ce fait, Hambourg fut une expérience très inspirante pour elle. Les jeunes perçoivent le développement durable d’une toute autre manière que les politiciens, du fait qu’ils ont déjà grandi avec une conscience écologique.

Ce fut le premier projet de Julia après un an de « pause OFAJ ». « Ce fut génial de revoir tous ces visages familiers, de retrouver certains amis et de rencontrer tout un tas de nouvelles personnes formidables. »  Julia rit encore, quand elle pense à sa camarade de chambre, une Française de 16 ans, lorsque celle-ci l’a vouvoyée. « Je me suis sentie tellement vieille » raconte-t-elle, amusée.

Son premier contact avec l’OFAJ remonte à 5 ans, grâce à un stage. Depuis ce jour, elle s’est toujours portée volontaire pour participer aux projets de l’OFAJ, comme le Festival du Film franco-allemand de Tübingen de 2011, au cours duquel elle a enregistré une émission radio franco-allemand. Elle a également été Jeune Ambassadrice Communication pour l’OFAJ au cours de l’année 2013-2014.

« L’OFAJ m’a apporté tellement de choses ! », raconte Julia. Elle a rencontré, au cours de toutes ces expériences, de nombreuses personnes qui lui sont très chères et avec qui elle parvient encore à garder contact. Grâce à l’OFAJ, sa relation avec les deux pays reste toujours intacte, même lorsqu’elle habite ailleurs et qu’elle a moins l’occasion de suivre ce qu’il se passe en France ou en Allemagne. Grâce à ce réseau franco-allemand, elle parvient à rester au courant de ce qu’il se passe en Europe.

Pour elle, il est très certain que cette relation avec l’OFAJ aura un jour une fin avec l’âge, mais elle porte vraiment l’OFAJ « dans son cœur » comme elle le déclare très sérieusement, « et lorsque quelqu’un mentionne le fait qu’il veuille se rendre en France, je lui parle tout de suite de l’OFAJ et de tous ses projets. Après, cela m’est égal ce que tu souhaites faire, mais il existe toujours un projet qui puisse t’intéresser personnellement et qui s’avérera être une expérience géniale ! »

 

Rédaction en allemand : Nora / Traduction en français : Eléonore