Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Ce discours est celui d'European Horizons, un Think-Tank international, avant tout transatlantique, fondé à quelques milliers de kilomètres de chez nous, à Yale, où le siège se trouve toujours aujourd'hui. Le but de l'organisation : effectuer un travail de réflexion et faire de nouvelles propositions pour l’avenir de l’Union européenne. Ce qui semble assez élitiste... et ce qui l’est ! Dans la liste des chapters – ainsi sont nommées les antennes locales du Think-Tank et qui, en règle générale, sont rattachées en tant que groupes universitaires – on retrouve des établissements de renommée mondiale, comme Harvard, Cambridge, Stanford ou plusieurs des meilleures universités de Londres.

Cependant, le fait est que, depuis sa création, European Horizons est une structure avant tout américaine, de sorte que le réseau européen reste encore assez mince en termes de chapters. C’est notamment le cas en Allemagne où, jusqu'à récemment, on ne comptait qu'un seul chapter officiel, à la Humboldt-Universität de Berlin. Cela a cependant changé après que le titulaire de la Chaire Jean Monnet et les pro-européens engagés de l’Université de Paderborn aient décidé de lancer le projet en fondant leur propre chapter.

Rapidement, le succès de l’antenne fut évident. La croissance rapide du nombre de membres et l’organisation d’événements prestigieux, tels que la « Conference on Law and Logic », à laquelle ont d’ailleurs assisté des professeurs américains de Harvard et de la William & Mary Law School, sont le symbole de la réussite du chapter de Paderborn. A Berlin aussi, le chapter a connu un grand succès et s’illustra admirablement par une présence constante à tous les niveaux. Même en France, la densité de chapters est encore faible. A l'heure actuelle, hormis Sciences Po Paris, aucune université ne dispose encore de son propre chapter.

En Europe, il est donc grand temps de s'appuyer sur les succès des chapters franco-allemands et du grand nombre de chapters américains. Il n'y a pas que trois universités, en Allemagne et en France, qui écrivent l'Europe dans ses lignes directrices. Si nous nous remémorons l'été 2017, il n'y a pas que trois villes où de nombreux étudiants ont soutenu les meetings Pulse of Europe.

Plus récemment encore, le « First Fall Policy Convention », réunissant des représentants des chapters du monde entier, a eu lieu dans les locaux de l'Académie européenne à Otzenhausen. A l’échelle universitaire, il n’avait peut-être jamais été aussi facile de lier des relations transatlantiques au service de l'Europe ! A une époque où des Etats et des communes américains veulent s’allier avec des partenaires européens contre les dirigeants de l'Etat, il est plus que jamais temps de se poser la question suivante : quelles sont les objections face à ce projet transatlantique ?

Mon appel à tous est donc le suivant : agissez ! Représentez l'Europe autour de vous et élargissez littéralement vos horizons !

Des informations supplémentaires sur European Horizons ainsi que sur les modalités de création des chapters peuvent être trouvées sur le site du Think-Tank. De plus, European Horizons et le chapter de Paderborn sont également présents sur Facebook pour vous informer sur les actualités du mouvement.