Le Conseil d’administration conforte l’institution dans ses efforts en faveur de la diversité des publics

Le 28 novembre à Berlin

Le 28 novembre 2017 s'est tenue la 13ème session du Conseil d'administration de l'OFAJ à Berlin dans les locaux de la Représentation de la Sarre auprès de l'Etat fédéral. En amont de la séance plénière, Ralf Kleindiek, Secrétaire d’Etat au ministère de la famille, des personnes âgées, des femmes et de la jeunesse (BMFSFJ) et Jean-Benoît Dujol, Directeur de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, Délégué interministériel à la jeunesse au ministère de l’Education nationale, se sont entretenus avec un groupe de jeunes sourds et malentendants venant d’Allemagne, de France et de Pologne. Ils séjournaient à Berlin dans le cadre d’une rencontre trinationale organisée à l’initiative du Centre Français de Berlin, de l’Association Peuple et Culture, de l’école Margarete-von-Witzleben-Schule de Berlin en coopération avec l’Institut national des jeunes sourds et de la structure polonaise équivalente. Les jeunes ont pu exprimer avec passion leur volonté de s’engager pour alléger les difficultés rencontrées par leur communauté. La discussion s’est tenue en six langues différentes  (français, allemand et polonais et les Langues des signes équivalentes respectives) et a montré combien il est nécessaire de rendre plus accessible l’utilisation de la langue des signes dans l’espace public. Les jeunes ont par ailleurs appelé l’attention des représentants du Conseil d’administration sur le déficit d’enseignement de la langue des signes internationale dans les systèmes éducatifs nationaux, ce qui entrave l’intégration et la participation à des programmes de mobilité internationale et européenne.

Ouvrant la session plénière du Conseil, le Secrétaire d’Etat, Ralf Kleindiek, a souligné que les formats des programmes conçus par l’OFAJ et ses organisations partenaires offre un cadre formateur contribuant tout autant à l’insertion professionnelle et sociale qu’à un travail sur les préjugés. Le Volontariat Franco-Allemand (VFA), dont l’OFAJ a célébré le dixième anniversaire en octobre dernier à Sarrebruck en présence de la Ministre allemande de la Jeunesse, Katarina Barley, en est un bel exemple. Cette année, le budget alloué au VFA par le BMFSFJ a ainsi été augmenté de 130 000 euros. Jean-Benoît Dujol a quant à lui rappelé l’importance du travail de l’OFAJ comme contribution à la cohésion sociale dans les deux pays ainsi que pour la promotion de l’idée européenne dans un contexte politique incertain. La stratégie « Diversité et Participation » joue un rôle important en encourageant les jeunes qui ne se lancent pas de leur propre initiative dans l’expérience de mobilité transfrontalière. Les efforts déployés pour la mise en œuvre de cette stratégie sont remarquables même s’il ne faut pas sous-estimer les efforts financiers à engager pour y parvenir. Dans tous les cas, pour les deux pays, l’objectif pour l’avenir est de pouvoir offrir à tous les jeunes la possibilité d’effectuer une mobilité européenne ou internationale.

Le Conseil d’administration a adopté le projet de budget 2018 ainsi que les propositions de modifications du texte des Directives comprenant notamment un nouveau mode de calcul des subventions pour les frais de voyage. De nouvelles règles en matière de fongibilité visant à renforcer la flexibilité budgétaire au sein des différents secteurs d’intervention de l’OFAJ ont également été votées. Le Conseil d’administration a accueilli très favorablement le plan d’action 2018. Pour l’année à venir, il s’agira d’accentuer les efforts en faveur des plus jeunes, notamment les enfants de moins de 12 ans, tout en poursuivant la mise en œuvre de la stratégie « Diversité et Participation ». En outre, l’OFAJ s’engagera dans diverses manifestations autour de la commémoration du centenaire de la fin de la 1ère Guerre mondiale. La restructuration interne se poursuivra en 2018 avec la création de deux nouvelles unités de travail : un centre de services partagés et une unité de rédaction-traduction.

Le mandat du Secrétaire général allemand, Markus Ingenlath, devant initialement prendre fin le 31 décembre 2017 sera provisoirement prolongé jusqu’à l’été 2018. Au cours de ces six dernières années, sous la direction du tandem qu’il forme avec Béatrice Angrand, l’OFAJ a pu bénéficier d’une augmentation de ses dotations financières allouées par les deux gouvernements. De nouveaux financements extérieurs ont également été acquis et la coopération avec de nombreuses organisations institutionnelles et de la société civile a été développée. L’intensification du travail de communication externe a également contribué à une plus grande prise de conscience, notamment parmi les décideurs politiques, de l’importance du travail de l’institution. En outre, l’OFAJ a confirmé sa capacité à être source d’inspiration pour le travail de jeunesse en Europe, comme l’illustre la création de l’Office de la jeunesse des Balkans occidentaux (RYCO) et la réflexion en cours sur la création d’un réseau pour la jeunesse franco-algérienne. Il est aussi important de souligner que, depuis 2012, la proportion de jeunes avec moins d’opportunités dans les programmes d’échange n’a cessé d’augmenter, atteignant 15,7% en 2016. Rappelons que le but est d’atteindre 20% en 2020.

Sur les réseaux sociaux