Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Quelques jours après les élections européennes, que l’OFAJ a accompagné par de nombreuses actions et projets, l’institution binationale a été mentionnée dans les discours de Joachim Gauck et d’Angela Merkel.

Le président s’est exprimé lors du Jugendhilftag, grand salon sur la  jeunesse, et la chancelière lors du congrès catholique. Ils ont témoigné leur gratitude en faveur de l’OFAJ pour son action sur l’entente européenne tout en demandant une continuation de cet engagement en faveur des jeunes sans tenir compte de leurs origines sociales.

Extrait du discours du président allemand Joachim Gauck lors de l’ouverture du 15e « Kinder- und Jugendhilfetag » le 3 juin à Berlin

«  (…) L’Office franco-allemand pour la jeunesse et son jumeau germano-polonais ont sûrement plus apporté à la compréhension de l’Europe que toutes les brochures de la commission européenne et tous les manuels scolaires. C’est pourquoi je vous demande d’encourager les échanges tant que vous le pourrez, et pas seulement vers les bacheliers ou les familles à haut niveau d’instruction. Je souhaite que tout élève allemand quelque soit son établissement puisse apprendre à connaître de près son voisin européen, non dans  une perspective touristique, mais pour permettre la discussion avec des personnes du même âge sur des thèmes qui nous concernent tous en Europe comme par exemple le nombre inacceptable de jeunes chômeurs dans de nombreux pays. Je crois qu’ensuite dans 10 à 20 ans, nous pourrons parler de solidarité et de cohésion en Europe, bien plus qu’aujourd’hui. »

Extrait du discours de la chancelière allemande Angela Merkel sur le thème « le monde a-t-il encore une place pour l’Europe ? » lors du 99e Congrès catholique le 30 mai 2014 à Ratisbonne

« Où en sera l’Europe dans cinq ans, comment nous regardera-t-on ? Nous avons des exemples formidables à poursuivre. Pensons notamment à l’Office franco-allemand pour la Jeunesse grâce auquel jusqu’à présent plus de 8 millions de jeunes ont passé du temps ensemble et ont appris à se connaître. »