Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

 

J’ai effectué un échange Sauzay lorsque j’étais en seconde, j’avais donc 15 ans. J’avais intégré une classe AbiBac mais mon niveau de langue était plus faible que celui des autres, ce qui me causait un petit complexe.

 Le programme Brigitte Sauzay est intégré dans le parcours Abibac. Même si tout le monde devait y participer, je ne me suis pas sentie obligée, car j'avais très envie de découvrir l'Allemagne autrement que pendant les vacances, expérimenter la vie de tous les jours.

Je suis partie plus de trois mois à Cologne, après que ma correspondante est venue chez moi en Touraine pendant trois mois. Hormis les progrès linguistiques non négligeables, je pense que ce séjour m’a surtout permis de gagner en autonomie et m’a donné une réelle ouverture d’esprit.

Le fait d’aller dans un autre pays, certes pas si lointain, et de parler une autre langue permet (selon moi) de se remettre en question sur son rapport aux autres. On se retrouve dans une position plus compliquée, ce n’est pas nous qui intégrons la personne allemande, mais les élèves allemands qui choisissent de nous intégrer ou non. On gagne en humilité.

Même si je n’avais pas beaucoup de points communs avec ma correspondante et sa famille et que je n’ai pas gardé contact par la suite, je me suis fait de vrais amis et j’ai rencontré des personnes adorables avec qui je suis toujours en contact aujourd’hui.

Si je devais donner quelques conseils à quelqu’un qui hésite à tenter l’expérience : vas-y fonce, il n’y a que des bénéfices à tirer d’un échange Sauzay, et il ne faut pas que la peur de ne pas s’entendre avec ton/ta correspondante te bloque, car au-delà d’un correspondant, il y a une multitude d’Allemands super sympas qui attendent de te connaître !

 

Plus d'informations sur le programme d'échange ici: Programme Brigitte Sauzay

Plus d'informations sur la personne de Brigitte Sauzay ici

Sur les réseaux sociaux