Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.
C'est une initiative qui crée des passerelles entre la France et l'Allemagne et qui donne une nouvelle perspective sur le pays voisin... Les Jeunes Ambassadeurs OFAJ ? Oui, mais pas seulement : nous parlerons ici des jumelages entre villes françaises et villes allemandes. Les Jeunes Ambassadeurs OFAJ sont, en effet, amenés à construire des projets en étroite collaboration avec les acteurs du jumelage. Surtout, ils ont leur mot à dire sur cette fantastique idée qui consiste à unir deux villes de part et d’autre d’une frontière !

La parole est donnée à nos Jeunes Ambassadeurs OFAJ qui vivent dans des villes jumelées. Nous commençons ce mois-ci dans les deux jolies régions viticoles que sont la Bourgogne et la Rhénanie-Palatinat, avec Mayence – représentée par Tanja Hermann, et Dijon, représentée par Marie-Charlotte Urena.

Villes jumelées, cela signifie que des politiques locales sont mises en place pour soutenir l'organisation de rencontres binationales. A Dijon et Mayence, la coopération est poussée encore plus loin : ce ne sont pas seulement les villes qui sont partenaires mais aussi les régions dont elles sont la capitale – la Bourgogne et la Rhénanie-Palatinat. Les échanges en sont d'autant plus dynamiques ! Cela a permis, par exemple, de faire naître le VEFA (volontariat écologique franco-allemand), qui propose de faire un service civique en Allemagne grâce au jumelage régional et le soutien de l'OFAJ.

Et ça ne s'arrête pas là : ces Jeunes Ambassadrices OFAJ ont toutes les deux suivi un parcours universitaire franco-allemand qui réunit les deux universités et permet d'étudier à Mayence et à Dijon. Elles ont donc un point de vue privilégié pour parler non seulement de la France et de l'Allemagne, mais aussi du jumelage. En quoi celui-ci est-il important et utile ?

Tanja : « Je pense que le jumelage compte beaucoup, parce qu'il concerne des acteurs différents et variés (les villes, les deux régions, les universités, les écoles, lycées). »

Marie-Charlotte : « Le jumelage est important, il facilite les échanges entre jeunes intéressés par le fonctionnement de leur pays, mais aussi par le pays de l'autre. »

Selon Tanja, le partenariat régional rencontre le plus grand succès, grâce à l'offre culturelle proposée par deux Maisons du Jumelage.  Au cœur de Mayence, la maison de la Bourgogne organise des événements francophiles, et à Dijon, la maison de Rhénanie-Palatinat propose à son tour des informations sur l'Allemagne. Marie-Charlotte, du côté de Dijon, partage son sentiment sur le jumelage entre les villes : « ce sont surtout les germanistes universitaires qui connaissent le programme ». Et Tanja d’ajouter : « Ce que je souhaite, c'est que le jumelage se manifeste encore d'avantage, que des personnes qui ne sont pas engagées dans les structures universitaires puissent y prendre une part active ».

Cette dernière a d’ailleurs tenu une conférence sur le thème du jumelage à l'Institut Français de Mayence, le 12 novembre dernier. Vous pouvez vous rendre ici pour plus de détails sur cette intervention, qui concernait les nouveaux jumelages avec des villes de l'ancienne Allemagne de l'Est.

Laissons la parole à Tanja et Marie-Charlotte pour conclure cet article, qui partagent quelques mots décrivant, selon elles, les villes sœurs que sont Mayence et Dijon :

Tanja : « Le vin. La contemplation. L'amitié. »

Marie-Charlotte : « Des petites villes pleines d'Histoire. »

Pour mieux connaître les possibilités d'échange offertes dans les villes jumelées grâce au soutien de l'OFAJ, comme par exemple les jobs et stages dans la ville jumelée, n'hésitez pas à faire appel aux Jeunes Ambassadeurs OFAJ de votre région !