Attention : cette page n'a pas été mise à jour depuis plus de 6 mois. Les informations ne sont plus actuelles.

Travailler dans un autre pays est passionnant. Au delà du challenge  que représente un nouveau poste s’ajoute un nouvel environnement de travail. On peut tout de suite remarquer certaines différences franco-allemandes, mais d’autres ne nous sautent aux yeux qu’après avoir vraiment examiné ce nouveau monde du travail. Sans tomber dans les clichés, nous souhaitons aujourd’hui expliquer aux Allemands quelques particularités du monde du travail en France.

1.      CDI – CDD – qu’est-ce que c’est?

Il y a quelques jours, un ami a posté sur Facebook „enfin CDiste“ accompagné d’une photo d’une coupe de champagne. Qu’est-ce que cela peut bien vouloir dire ? Il a obtenu un contrat à durée indéterminée. Comme en Allemagne, il existe des contrats de travail à durée déterminée et indéterminée. Mais les Allemands ne connaissent pas forcément les sigles « CDD » et « CDI ». Ainsi, le CDD correspond au contrat à durée déterminée et CDI au contrat à durée indéterminée, qui est souvent une bonne nouvelle que l’on se doit de célébrer.

2.      Que fait un comité d’entreprise ?

Tu travailles dans une entreprise qui compte plus de 50 employés ? Félicitations, tu peux probablement désormais profiter des avantages de ce que l’on appelle le comité d’entreprise. On pourrait comparer celui-ci avec le Betriebsrat allemand. Les membres de ce comité sont choisis pour représenter les intérêts des employés.  De plus, ils se  chargent également d’obtenir pour leurs collègues de nombreuses offres culturelles comme des tarifs avantageux pour le cinéma ou le théâtre par exemple. Souvent ils proposent aussi des séjours à prix réduits.

3.      Quels sont les horaires de travail en France ?

Officiellement, la semaine de travail en France est limitée à 35 heures, mais ce chiffre n’est une réalité que sur le papier. En effet, les salariés à temps plein travaillent en moyenne 40,7 heures. Si on prend en compte le travail à temps partiel, l’on arrive à 37,5 heures par semaine.

4.      Pourquoi les stagiaires ont-ils besoin d’une convention de stage ?

Avant d’obtenir un emploi fixe pour la vie ou du moins pour les prochaines années, il faut souvent passer par la case du stage. Pour devenir stagiaire en France, on doit tout de même s’informer de quelques particularités. Les stages ne peuvent être attribués que si le stagiaire est inscrit à l’université ou à un autre centre de formation, que ce soit en France ou en Allemagne. Le stagiaire doit également par la suite signer un contrat de stage appelé « convention de stage » entre son université, son entreprise et lui-même. Le statut du stagiaire est de cette manière réglementé. Sa rémunération est également réglementée. En France, le stagiaire doit percevoir au minimum 480 € à partir du moment où le stage dure plus de deux mois.

Pour celles et ceux souhaitant effectuer un stage après l’obtention de leur diplôme universitaire, l’OFAJ offre la possibilité de profiter du programme Praxes.

Dans quel monde du travail entre France et Allemagne se sent-on le plus à l’aise ? Chacun peut choisir pour soi-même. Dans tous les cas, il s’agit d’une expérience passionnante et les nombreuses différences nous apprennent toujours des choses sur notre propre monde du travail.