L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) et la Semaine de la Critique s’associent, pour la cinquième année consécutive, autour d’un atelier franco-allemand de formation à la critique de cinéma, du 12 au 16 juillet 2021, lors du festival de Cannes.
Cet atelier réunit dix lycéens d’Ile-de-France et de Provence-Alpes-Côte d’Azur et dix lycéens des Länder du Bade-Wurtemberg et de Saxe, scolarisés dans des établissements dits sensibles.

Alors que la culture sous toute ses formes a été durement touchée par la pandémie de COVID-19, l’OFAJ souhaite encourager les jeunes à s’engager pour renforcer les liens entre la France et l’Allemagne grâce à un atelier franco-allemand de formation à la critique de cinéma. A travers des ateliers d’écriture et des projections de films, l’atelier donnera aux jeunes les outils pour développer leur sens critique vis-à-vis des images, sous toutes leurs formes, et leur permettra d’acquérir une culture artistique.
Ce programme leur propose de vivre une expérience unique : découvrir le plus grand festival de cinéma au monde, accompagnés par des critiques français et allemands avoir accès à des films en avant-première et s’enrichir au contact de professionnels du cinéma et d’autres jeunes.

Pour les secrétaires généraux de l’OFAJ, Anne Tallineau et Tobias Bütow :
« Les jeunes n’ont jamais eu autant accès à l’image qu’aujourd’hui, que ce soit par les réseaux sociaux ou bien la montée en puissance du numérique en temps de crise. Nous avons un rôle à jouer dans leur appréhension et le décryptage des images.
En confrontant leur point de vue à celui de leurs pairs d’une autre culture mais également à celui de professionnels, nos participantes et participants auront une opportunité inédite d’échanger sur leur perception des films qu’ils découvriront en avant-première, d’interroger les images et de faire partie d’une aventure, réservée traditionnellement aux habitués du 7e Art. L’atelier franco-allemand d’éducation à l’image marque les retrouvailles entre les jeunes et la culture, et notamment le cinéma.
Ils y retrouveront d’ailleurs peut-être à l’écran dans un avenir proche les difficultés qu’ils ont eux-mêmes dues affronter pendant la crise sanitaire. Après une année blanche pour la culture et marquée par de nombreux défis pour la jeunesse, l’OFAJ se réjouit de pouvoir répondre présent à l’édition de Cannes 2021, aux côtés de la Semaine de la Critique. »


Charles Tesson, Délégué général de la Semaine de la Critique :
« Cette passion, sentir des lieux de cinéma qui émergent et vibrent, ce plaisir de contribuer humblement au renouvellement du cinéma, est plus forte que tout. Elle est garante d’un certain esprit du cinéma à l’heure où les plateformes et leur modèle de production émergent : préserver un artisanat, un savoir-faire cinématographique que l’œil exercé de la critique chérit. Cette obsession qui nous anime, que nous avons le plaisir de partager avec les cinéastes et toutes celles et ceux qui contribuent à ce que les films existent - producteurs, distributeurs, vendeurs, programmateurs - elle est simple et fondamentale : que le cinéma continue. La Semaine de la Critique sera toujours là pour ça ».

Fichier
cp210629-semaine-de-la-critique-cannes.pdf