Après l’attentat de Nice et alors que l’Office franco-allemande pour la Jeunesse, comme d’autres organisations en charge des échanges de jeunes, enregistre des annulations de rencontres, nous adressons cet appel : transformons l’énergie de la colère en une énergie placée au service de l’engagement. Mobilisons-nous pour que les liens entre les jeunes de France et d’Allemagne, et, plus largement, en Europe et au sein du pourtour méditerranéen, soient maintenus voire renforcés. Donnons à l’Europe l’occasion d’être exemplaire et à nos jeunes l’envie de s’engager et d’en faire partie.

Dans cet esprit, l’OFAJ et ses partenaires sont à l’œuvre pour réaliser un travail d’accompagnement, en adressant des messages aux parents pour préciser les conditions de sécurité des projets d’échange auxquels participent leurs enfants et en proposant des solutions alternatives en cas d’annulation de rencontres de jeunes : page Facebook commune, plateformes interactives comme Tele-Tandem®, échanges vidéo, etc.

L’Office franco-allemand pour la Jeunesse s’engage depuis 50 ans pour le dialogue pacifique en concevant un profond travail sur l’apprentissage interculturel fondé notamment sur la remise en question des préjugés, la mise en garde contre les amalgames et la pédagogie de la paix. A sa manière, il a contribué à la construction d’un espace européen où la recherche du vivre ensemble entre les générations, les langues et les cultures et mais aussi la liberté de circulation et la mobilité des jeunes semblaient acquises. Or, ces aspects sont fortement fragilisés voire remis en question aujourd’hui.

Face à l’horreur, nous devons réagir, à notre échelle, et proposer de nouveaux modes de relations, inventer de nouvelles formes de dialogue pour donner à notre jeunesse, qui paye un lourd tribu à cette vague terroriste, les moyens de ne pas se replier sur elle-même.

Fichier
france-allemagne-face-a-lhorreur-terroriste-mobilisons-nous.pdf