... pour renforcer la mobilité européenne et internationale des jeunes et permettre à ceux qui en sont le plus éloignés d’en bénéficier. Désormais, les contributions gouvernementales s’établissent à 26 millions d’euros. 

 

A la veille de la signature d’un Traité de l’Elysée renouvelé, ces moyens supplémentaires serviront en premier lieu à augmenter le nombre de bénéficiaires dans tous les domaines (sportif, associatif, culturel, scolaire et celui de la formation professionnelle) en portant un soin particulier aux catégories socio-professionnelles sous-représentées. Il s’agira aussi d’accompagner l’implication des jeunes dans les jumelages de villes et de régions par exemple dans le cadre de conseils de jeunes et de s’ouvrir davantage à d’autres régions du monde, notamment dans le pourtour méditerranéen.

 

« L’offre de l’OFAJ rencontre une forte demande à laquelle nous ne pouvions répondre jusque-là. L’augmentation de notre budget de 4 millions d’euros, dans un contexte de dépenses publiques particulièrement contraintes, est un signe de confiance et de reconnaissance de notre travail. Au travers de nos actions, soutenues par de multiples acteurs, nous en transmettons des instruments d’apprentissage interculturel et linguistique qui apportent une valeur ajoutée dans le parcours d’un jeune, indépendamment de son origine sociale et géographique. Il envisage ainsi plus facilement l’Europe comme une réalité tangible dans laquelle sa génération a un rôle actif à jouer », souligne la Secrétaire générale, Béatrice Angrand.

 

« Avec l'augmentation des contributions gouvernementales, la France réaffirme son soutien à l’OFAJ et à son travail de qualité. Grâce à lui, 190 000 jeunes font chaque année l’expérience de l’Europe et de ses valeurs comme la paix, la démocratie, et la liberté. Participer à un programme de mobilité permet de prendre conscience que ces acquis exigent, aujourd'hui plus que jamais, un engagement politique et sociétal. L’OFAJ ne s'appuie pas seulement sur son savoir-faire de longue date, il innove aussi pour proposer des solutions adaptées aux besoins des jeunes et aux défis actuels en Europe », a déclaré Gabriel Attal, secrétaire d'État auprès du ministre français de l'Éducation nationale et de la Jeunesse.

 

« En France et en Allemagne, nous savons d’où nous venons et où nous voulons aller ensemble. L'année 2018 a été marquée par la commémoration commune de la Première Guerre mondiale – à travers des moments émouvants et grâce aux 100 projets pour la paix, soutenus par l'OFAJ. En 2019, en vue des élections européennes, il s'agit une fois encore, de mettre en place de nouvelles incitations à l'engagement et d'atteindre les jeunes pour lesquels il ne semble pas être une évidence de découvrir l’Europe. En augmentant les moyens de l’OFAJ, le gouvernement fédéral montre sa reconnaissance pour son travail indispensable », explique Juliane Seifert, secrétaire d'État au ministère fédéral de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse.

Fichier
4-millions-deuros-supplementaires-en-faveur-du-travail-educatif-et-de-jeunesse-franco-allemand-lofaj.pdf