Paris /Berlin, 21 janvier 2016
Plus de 100 projets à l’occasion de la journée franco-allemande :
La coopération entre les deux pays doit aller encore plus loin

Le 22 janvier, date de la signature du Traité de l’Elysée en 1963, sera célébrée de part et d’autre du Rhin « la journée franco-allemande » pour souligner l’amitié particulière qui unit la France et l’Allemagne.
A cette occasion, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) soutient pendant tout le mois de janvier plus de 100 projets originaux partout en France et en Allemagne mais aussi en Bosnie, portés par des écoles, des associations ou des comités de jumelage mais surtout des jeunes eux-mêmes : excursions, expos-photo, Flash-Mob, projets multimédia ou concerts, expositions.

Les Secrétaires généraux de l’OFAJ, Béatrice Angrand et Markus Ingenlath, se réjouissent de ce foisonnement d’idées. « L’enthousiasme suscité par ces journées nous montre combien, chez les jeunes, le sentiment d’une relation particulière qu’il faut entretenir reste bien présent. L’amitié franco-allemande ne dépend plus seulement de la volonté politique ou de la conjoncture économique, elle fait partie du quotidien. Nous sommes fiers d’inspirer d’autres pays dans le travail de réconciliation et de coopération internationale en direction de la jeunesse. »
Pour découvrir tous les projets de la journée franco-allemande, rendez-vous sur : www.ofaj.org/en-janvier-celebrez-avec-nous-les-journees-franco-allemandes

Le 22 janvier doit aussi être l’occasion d’appeler les responsables politiques et acteurs de la société civile à créer les conditions d’une participation élargie de TOUS les jeunes à cette aventure franco-allemande et avec elle au projet européen.
L’OFAJ s’est fixé l’objectif d’atteindre d’ici 2020 20% de jeunes avec moins d’opportunités*parmi les bénéficiaires de ses programmes. Pour élargir l’accès à la mobilité à ces publics, l’OFAJ s’engage déjà fortement : création du réseau Diversité et participation qui travaille avec des maisons de quartiers, des missions locales, des structures de la politique de la ville et qui, depuis 2006, a permis à 7000 jeunes de participer à plus de 500 projets ; ouverture des programmes scolaires aux lycées professionnels et aux centres de formation des apprentis et modification des directives permettant un subventionnement plus conséquent pou faciliter les conditions du départ.
www.ofaj.org/le-reseau-diversite-et-participation-fete-ses-dix-ans
Les échanges permettent aux jeunes d’acquérir des compétences interculturelles, de s’ouvrir sur le monde et de développer une culture d’accueil – tant de dispositions dont les sociétés européennes ont absolument besoin dans le contexte actuel.

A la veille de la présentation par la ministre de l’Education nationale de la Stratégie nationale des langues vivantes, il faut rappeler que l’OFAJ a renforcé ses actions de soutien à l’apprentissage de la langue du pays partenaire. A cet effet, l’OFAJ accompagne les académies pour que la langue allemande soit enseignée dès le primaire, met en place des outils pédagogiques, des formations d’enseignants et des campagnes de promotion de l’allemand, notamment avec mobiklasse.de. Ce programme qui a touché près de 700 000 élèves depuis son lancement est conçu comme un élément du dispositif d’orientation dans le choix de la deuxième langue.
www.mobiklasse.de

En facilitant les échanges, l’OFAJ veut contribuer à ce que la mobilité soit l’expérience commune de toute une génération.

*terme en vigueur à la Commission européenne

Fichier
cp-journee-franco-allemande-aller-plus-loin-dans-la-cooperation-entre-les-deux-pays.pdf