• Que comprend la subvention de l’OFAJ ?

    Ces programmes s’adressent à toutes et tous en France, en Allemagne et dans certains pays tiers quels que soient  le niveau linguistique, l’origine géographique ou socioculturelle. L’OFAJ subventionne les frais de voyage, ainsi que les frais de séjour (hébergement et alimentation), les frais de programme et les activités dans le cadre de l’animation linguistique. Pour plus d’informations, veuillez consultez les directives de l’OFAJ.

    Les organisations souhaitant bénéficier de conseil interculturel ou d’aide pour la planification ou la mise en œuvre de l’échange peuvent également faire appel à l’OFAJ.

    Dans le cadre des rencontres préparatoires, seuls les frais de voyage et de séjour sont pris en charge. L’intervention d'un interprète peut être subventionnée sur présentation de justificatifs. Pour plus de précisions, veuillez consulter nos directives.

  • Que comprend la subvention pour une phase de rencontre avec un pays tiers ?

    Les subventions ne peuvent être accordées que pour les frais de voyage des participantes ou des participants français et allemands. Pour les projets impliquant des pays d’Europe centrale et orientale (PECO) ou d’Europe du Sud-Est (PESE), les participantes ou les participants de toutes les nationalités peuvent être subventionnés. Les projets trinationaux avec les PESE ou les pays du pourtour méditerranéen bénéficient prioritairement d’une subvention pour « autres frais »(cf. Annexe 4 des directives). Un supplément aux forfaits accordés peut-être donné quand il s’agit de programmes d’échanges avec des jeunes ayant moins d’opportunités.

  • La prise en charge des frais de visa est-elle possible ?

    Les projets subventionnés par les fonds spéciaux devraient être exemptés de frais de visa, dans la mesure où ces fonds sont mis à disposition par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Seuls des frais de dossiers pourront être prélevésen cas de traitement par des prestataires externes.

     

    Les éventuels droits de visa peuvent être inclus aux dépenses pour frais de voyage ou frais de programme, lorsque le montant des dépenses effectuées dans ces domaines est inférieur à la subvention accordée par l’OFAJ (cf. Annexe 4 des directives).

  • Combien d’accompagnatrices et accompagnateurs peuvent être subventionné.e.s par l’OFAJ ?

    L’OFAJ subventionne une accompagnatrice ou un accompagnateur pour cinq participantes ou participants.

  • Quel est le nombre maximum de participants ?

    Il peut y avoir un nombre maximum de 60 participantes ou participants, les accompagnatrices et accompagnateurs inclus.

  • Quels pays peuvent être impliqués dans un échange trinational ?

    Pays d’Europe centrale et orientale (PECO) : Biélorussie, Bulgarie, Croatie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Moldavie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Russie, Slovénie et Ukraine.

    Pays d’Europe du Sud-Est (PESE) : Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo*, Ancienne République yougoslave de Macédoine, Monténégro, Serbie.

    Pays du Partenariat oriental (dans le cadre des fonds spéciaux) : Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie, Russie et Ukraine.

    Sud-Est du pourtour méditerranéen / Maghreb : Algérie, Égypte, Israël, Liban, Maroc, Territoires palestiniens, Tunisie et Turquie.

    Pays européens en crise : Espagne, Grèce, Italie, Portugal, selon la situation actuelle. Le thème choisi doit justifier le choix du pays.

    * Cette désignation est sans préjudice des positions sur le statut et est conforme à la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations unies ainsi qu’à l’avis de la CIJ sur la déclaration d’indépendance du Kosovo.

  • Comment trouver une organisation partenaire en Allemagne ou dans un pays tiers ?

    Nos Permanents pédagogiques peuvent vous aider dans vos recherches. Vous trouverez également dans notre moteur de recherche une liste des organisations partenaires potentielles. 

  • Quelle est la différence entre les fonds spéciaux et les subventions classiques de l’OFAJ ?

    Les fonds spéciaux sont alimentés par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et l’Auswärtiges Amt et concernent d’une part les pays d’Europe centrale et orientale (PECO) et d’autre part les pays d’Europe du Sud-Est (PESE). Les demandes de subvention s’effectuent entre septembre et novembre via un formulaire en ligne (voir les indications détaillées sur le site Internet respectif). L’accent doit être mis sur des thématiques autour de la politique étrangère.

    Depuis quelques années, certains projets peuvent impliquer des pays du Partenariat oriental ou des Pays en transition ( Egypte, Liban, Maroc et Tunisie). 

    Les modalités de candidature diffèrent de celles pour les fonds PECO et PESE, il convient donc de suivre les indications sur les sites Internet respectifs.

    Les fonds spéciaux représentent une chance supplémentaire d’obtenir une subvention et permettent d’obtenir une aide dans tous les termes. En outre, ils sont particulièrement visibles et se distinguent par leur aspect-pilote. Dans le cas où un projet ne devrait pas être retenu, il est inscrit sur une liste d’attente et peut requérir simultanément des aides financières classiques de l'OFAJ. Dans ce cas, le dossier de candidature doit être remis au bureau compétent.

  • Qui doit déposer la demande de subvention ?

    L’organisation d’accueil se charge de la demande de subvention, c’est-à-dire l’organisation française pour la rencontre en France et l’organisation allemande pour la rencontre en Allemagne. L’organisation du troisième pays ne peut pas faire la demande, l’une des deux organisations partenaires doit la déposer.

     

    Dans le cas où l’association dépendrait d’une centrale de l’OFAJ, veuillez adresser vos dossiers via cette centrale.

  • Quels documents sont à joindre au dossier de candidature ?

    Fonds spéciaux PECO et PESE : la demande de subvention s’effectue via un formulaire en ligne auquel il est possible de joindre le programme provisoire et le concept.

    Fonds spécial Partenariat oriental : voir la page

    Fonds spécial Pays en transition : voir la page.

  • Quelle est la période pendant laquelle la demande de subvention peut être déposée ?

    Subvention de l’OFAJ : Veuillez consulter les pages respectives.

    Fonds spéciaux PECO et PESE : de septembre à novembre pour un projet se déroulant l’année suivante.

    Fonds spécial Partenariat oriental : voir la page

    Fonds spécial Pays en transition : voir la page.

  • Faut-il faire une demande individuelle pour chaque phase et chaque rencontre préparatoire ou d’évaluation ?

    Oui.

  • Que faut-il joindre au décompte d’utilisation ?
    • Formulaire dûment rempli, signé et tamponné ;
    • programme ;
    • rapport pédagogique (cf. indications de la page 3 du formulaire) ;
    • le cas échéant, rapport sur l’animation linguistique ;
    • liste des participants avec l’original de leurs signatures et tampon de l'association;
    • bilan financier comprenant l’ensemble des recettes et dépenses réalisées
    • documents ayant servi à la communication sur le projet (flyers, Internet, blog, films, photos, radio).
  • Quand faut-il envoyer le décompte d’utilisation ?

    Au plus tard deux mois après la fin du projet, le cachet de la Poste faisant foi.

  • Les trois phases doivent-elles se dérouler au cours d’une même année ?

    Non, les rencontres peuvent avoir lieu sur une période d’un à trois ans. Cette décision revient aux organisations partenaires, en fonction de leurs disponibilités.

  • Combien de temps dure une phase de rencontre ?

    L’OFAJ subventionne les rencontres d’une durée de 4 à 21 jours. Le jour d’arrivée sur le lieu du programme et le jour de départ du lieu du programme sont comptabilisés de manière forfaitaire comme une seule journée de programme.

  • Qu’est-ce qu’un nombre équilibré de participantes ou de participants ?

    Il doit y avoir un nombre équilibré de participantes ou de participants de chaque pays pour optimiser la dynamique de groupe entre les 3 pays. La représentation prépondérante d’un pays pourrait pousser les jeunes à rester entre eux et à faire que l’échange ne soit pas vraiment trinational. En règle générale, il est possible pour l’un des groupes d’avoir maximum 1/3 de participantes ou de participants en plus (par exemple : 12 participantes ou participants français, 16 participantes ou participants allemands, 12 participantes ou participants du pays tiers).

  • Les jeunes participantes ou participants aux rencontres doivent-ils toujours être les mêmes ?

    L’apprentissage interculturel est plus efficace et l’expérience plus intéressante si les jeunes participent à toutes les phases de l’échange. L’objectif est de leur permettre d’avoir à la fois le rôle de l’invitée ou invité dans un pays étranger et celui de l’hôte. L’échange entre les 3 pays permet aux jeunes d’observer directement comment leur propre expérience se reflète chez les participantes ou les participants des 2 autres pays. Elles et ils ont l’occasion d’adopter différents points de vue et peuvent accumuler des expériences solides. C’est pourquoi la participation des jeunes aux 3 phases est fortement recommandée.

  • Je ne trouve pas suffisamment de participantes ou de participants.

    Vous pouvez utiliser publier votre programme et publier des informations sur votre programme d'échange sur note site Internet pour trouver des participantes ou des participants.

  • Recommandations de sécurité aux voyageuses ou aux voyageurs à destination de régions à risque

    Nous invitons tous les organisateurs de programmes soutenus et financés par l’OFAJ, à bien vouloir consulter les avertissements de sécurité du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et de l’Auswärtiges Amt et de suivre les recommandations qui s’y trouvent.

    Nous recommandons également à toutes les Françaises ou tous les Français qui participent à des programmes dans des régions à risque de bien vouloir s’inscrire sur le site Ariane du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Ce système permet de recevoir des informations et des recommandations relatives à la sécurité lors du séjour dans le pays. Vous avez également la possibilité d’installer une application mobile. Les participants allemands peuvent s’inscrire auprès de l’Auswärtiges Amt.

  • Annulation d’un projet pour des raisons de sécurité

    Si un projet doit être annulé pour des raisons tenant à la sécurité des participant.e.s, l’OFAJ n’assume pas les frais d’annulation dans leur ensemble. Les paiements déjà effectués par l’OFAJ ou les centrales pourront ne pas être remboursés. Néanmoins, l’OFAJ se réserve, dans ce cas, le droit d’exiger la preuve des frais engagés en cas d’annulation et de demander un remboursement de la différence entre les paiements déjà versés et ces frais.

  • Demande de visas

    Certains séjours dans les pays tiers nécessitent une demande de visa. Veuillez vous informer auprès des ambassades des pays et de leurs services des visas pour connaître les documents dont vous aurez besoin. Dans le cas où vous devriez obtenir un rendez-vous, vous avez la possibilité d’en demander un, le plus souvent jusqu’à trois mois avant le début du séjour, y compris sans avoir tous les documents. Il vous suffit d’avoir tous les documents formels et valables au moment du rendez-vous. À noter aussi : le traitement d’une demande de visa par un service des visas demande le plus souvent une quinzaine de jours. 

  • A qui s’adressent les porgrammes triantionaux ?

    Ces programmes s’adressent à toutes et tous en France, en Allemagne et dans certains pays tiers quel que soit le niveau linguistique, l’origine géographique ou socio-culturelle.

    Les échanges peuvent se réaliser dans un cadre scolaire, extrascolaire, universitaire ou bien au niveau professionnelle (jeune apprenties ou apprentis, diplômées ou diplômés etc.)